Icon Sport

Biarritz : les jeunes ont donné le La

Biarritz : les jeunes ont donné le La
Par Pablo Ordas via Midi Olympique

Le 04/08/2019 à 13:00Mis à jour Le 28/08/2019 à 17:16

MATCH AMICAL - Le BO, emmené par des jeunes entreprenants en seconde période, a remporté son premier match amical de la saison contre Soyaux 19-6. De bon augure, pour la suite ?

Ce fut long à se dessiner. Ce ne fut, franchement, pas emballant pendant les quarante premières minutes. Mais était-on en droit d’espérer mieux d’un match de reprise ? Pas sûr. Malgré une volonté de bien faire des deux côtés, le déchet technique lié à une rencontre de pré saison est venu rappeler qu’il restait du boulot. Oui. Mais à la fin, grâce à une seconde période de meilleure qualité et deux essais dans les trois dernières minutes, Biarritz l’a emporté 19-6. "Les deux mi-temps ont été totalement différentes reconnaissait hier soir l’entraîneur principal Nicolas Nadau.La première a été plus dans la gestion, dans la tactique et Angoulême a plus tenu le ballon. Ça nous a permis de voir notre système défensif. Sur la seconde, nous avons plus recherché les espaces."

En conquête, là où le BO a eu du mal l’an dernier, les hommes du duo Nadau-Sowerby ont rendu une copie relativement propre. Les mêlées ont été disputées, et même si la rencontre n’était qu’amicale, ça fait du bien. Et les Basques ont pris l’ascendant en touche.

Couilloud, Lebraud et Vergnaud sont à revoir !

Au niveau des hommes, cette rentrée des classes a fait ressortir certains joueurs. Le transfuge du Munster Dave O'Callaghan semble amener une certaine assurance dans le jeu et dans les airs. Steven David court partout. Asier Usarraga est toujours aussi pénible dans les rucks, mais ce n’est pas vraiment nouveau. Steeve Barry, malgré de trop rares munitions, a montré que ses appuis et son dynamisme étaient toujours présents. En seconde période, sous les yeux de son frère, Baptiste, Barnabé Couilloud, toujours près du ballon, a apporté de la vitesse dans le jeu courant.

Et il a permis à la paire de centre Lebraud-Vergnaud de se distinguer. L’ancien capitaine des espoirs de l’UBB et l’ex Albigeois, déjà au club l’an dernier, ont su créer des décalages, porter la balle, franchir et animer une rencontre peu palpitante jusque-là. À l'instar de son compère Barry, Alexandre Nicoué a également de l’énergie à revendre sur son aile. Devant, les jeunes Mathieu Hirigoyen et Sven Girlando s’y sont filé, comme on dit. Enfin, Benoît Lazzarotto, a quitté le terrain à la 36e à cause d’une béquille. Les jeunes ont donné le La. Les autres ont suivi. Et tous se retrouveront samedi prochain, à la même heure face à l’UBB, pour une seconde répétition.

Par Pablo Ordas

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0