Other Agency

Jarrod Poï, une soirée tout en contraste

Jarrod Poï, une soirée tout en contraste
Par Rugbyrama

Le 11/01/2019 à 18:16Mis à jour Le 11/01/2019 à 18:48

PRO D2 - Auteur d'un doublé pour sa première titularisation avec le BO, le centre néo-zélandais Jarrod Poï a alterné le chaud comme le froid, à l'image de son équipe. Marqueur, il a aussi écopé d'un carton jaune.

Jarrod Poï ne s'attendait certainement pas à vivre à Brive sa toute première titularisation avec le Biarritz Olympique "Pour être honnête je n'étais pas prêt. Cela m'a pris quelques minutes pour rentrer dans le match mais j'ai fini par trouver mon rythme." . Mais comme du côté des Brivistes, l'échauffement aura laissé des traces. Après s'être bloqué le dos, le jeune Illian Perraux fût contraint de laisser sa place au Néo-Zélandais avant même le début des hostilités. Et voilà l'ancien toulousain propulsé à une place de second centre, sans numéro dans le dos, au coup d'envoi de ce choc.

Dans les 20 premières minutes, à l'instar de toute son équipe, Poï ne voit pas le jour. Et c'est même ce dernier qui va s'illustrer à la 12e minute. Après un très bon ballon porté du CAB, Adam Knight parvient à subtiliser le ballon des mains du maul pénétrant Briviste, mais il est poussé en touche. Après un bon lancer, le centre All-Black se rend coupable d'un plaquage sans ballon sur le lancement corrézien, carton jaune logique. On pouvait imaginer meilleure entame pour une première.

D'autant plus que cette faute est sanctionné par le pied de Thomas Laranjeira. Dans son malheur, le cousin de Luke McAlister voit depuis le banc de touche l'expulsion d'Otar Giorgadze après une charge du coude dans le visage de Bernat Girlando seulement deux petites minutes après son expulsion.

Challenge Cup - Jarrod Poï (Toulouse) contre Lyon

Challenge Cup - Jarrod Poï (Toulouse) contre LyonIcon Sport

Un carton, mais un doublé !

Cependant au tableau d'affichage, la supériorité numérique n'est pas capitalisée. Pis, l'indiscipline biarrote, combinée à l'inspiration des 3/4 brivistes gonflent encore le score qui passe alors à 21-0. Moment choisi pour Maxime Lucu pour jouer un surnombre petit côté avec son ouvreur Elkington qui décale parfaitement Poï qui en finesse vient déposer le ballon à la limite de la ligne de ballon mort. Essai accepté.

Les espaces se font de plus en plus béants dans la défense corrézienne. Maxime Lucu en profite d'abord pour adresser une merveille de jeu au pied pour Artru. Les vagues s'enchaînent, les biarrots prennent le pas physiquement de manière logique après avoir attaquer en, supériorité numérique pendant plus de 50 minutes.


La pression se fait plus forte, les avants brivistes concassent leurs homologues brivistes. et de fait la défense se resserre, créant de nombreux espaces sur les extérieurs. une chose qu'a vu Lucu passé du poste de demi-de-mêlée à l'ouverture. Il libère parfaitement pour Poï. Le jeu aurait voulu que le centre adresse une passe de plus sur son extérieur. Mais il décide d'y aller en force pour inscrire son deuxième essai personnel.

L'ancien toulousain aura comme son équipe été capable du pire, comme dans ces 20 premières minutes ou il aura pris un carton, comme du meilleur avec un doublé. Mais au final les Biarrots s'inclinent une nouvelle fois à l'extérieur, leur septième revers de la saison loin d'Aguiléra, qu'ils retrouveront vendredi prochain face à Massy.

Enzo Contreras

Contenus sponsorisés
0
0