Icon Sport

Brive a éteint le Pré Fleuri

Brive a éteint le Pré Fleuri

Le 21/03/2019 à 22:48Mis à jour Le 22/03/2019 à 08:50

Dans un duel du haut de tableau très intense, Brive est allé arracher un précieux succès sur la pelouse de Nevers (28-31) en ouverture de la 25ème journée de Pro D2.

Dans un stade du Pré Fleuri bouillantissime, Brive et Nevers se sont rendus coups pour coups. Mais il fallait bien un gagnant et cela s'est évidemment joué sur des détails. Les deux équipes étaient à égalité (11-11) après un essai de Jurand pour le CAB (28e) et Barjaud pour l'USON (34e). Mais une cagade de Bonvalot avant la pause a permis aux Brivistes d'aller une deuxième fois en terre promise avec Voisin (40e) et de mener à la mi-temps (11-18). En deuxième période, le CAB a vite mené de 14 points (11-25) après un essai d'Hireche (44e) avant de laisser revenir l'USON par indiscipline. Les deux essais de Ceyte (51e) et Fraser (55e) ramenaient les deux équipes à égalité (25-25) à l'heure de jeu. Mais le chassé croisé des buteurs a finalement tourné à l'avantage de Brive grâce à une ultime pénalité d'Olding (78e).

"Ce sera un match avec une intensité de phases finales". Xavier Péméja, le manager neversois, ne s'est pas trompé. Ce jeudi soir, le combat a été très, très rude entre deux concurrents directs aux deux premières places du classement. Mais malgré une invincibilité de 17 rencontres, Nevers n'a pas réussi à éviter son tout premier écueil à domicile cette saison. Les deux entames ont été ratées par les Neversois qui ont donc longtemps couru après le score, la faute à des soucis en mêlée mais aussi en touche (5 ballons perdus) et une certaine fébrilité ballon en main. Mais l'USON n'est jamais morte chez elle et l'a prouvé en réussissant à passer devant pour la première fois à la 62ème minute (28-25). La défense et la discipline ont malheureusement lâché dans les derniers instants. Sur une action de 50m des Corréziens, Genevois commettait la faute pour éviter l'essai, la quatrième seulement sifflées ce soir contre son équipe, mais celle qui a scellé l'exploit du CAB.

Brive a tenu le choc

"Si on gagne ici, on tue Nevers". La phrase choc de Didier Casadei parue dans la presse cette semaine était osée, limite déplacée, ce qu'a d'ailleurs précisé le président neversois à l'entraîneur corrézien. Mais fort est de constater que ses joueurs sont allés se chercher l'un des plus gros exploit de la saison. Brive n'a été derrière au score que trois minutes dans cette partie grâce notamment à sa grosse conquête et un plan de jeu réaliste : l'occupation au pied de Marques ou Laranjeira d'abord, le jeu à la main quand il y a un bon coup. Stratégie gagnante avec un bel apport du banc mais aussi des internationaux de retour, Bamba en tête qui aura fait tout le match comme en Italie il y a seulement cinq jours...

Seul très gros point noir pour le CAB, l'indiscipline avec 14 pénalités au total et surtout trois cartons jaunes en deuxième période (Hireche, P.Marais et Voisin) qui ont complètement relancé la partie. Pour le suspense, on ne va pas s'en plaindre mais les Corréziens ont tendu le bâton pour se faire battre. Ils signent finalement un succès retentissant (28-31) après l'une des plus belles actions collectives de la soirée, une pénalité (la seule) d'Olding et une séquence défensive acharnée de plus de cinq minutes dont trois après la sirène. Un troisième succès à l'extérieur de la saison qui permet à Brive de rejoindre provisoirement Oyonnax à la tête du championnat. Nevers sort du duo de tête mais reste à deux points du CAB grâce au bonus défensif.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0