Icon Sport

Biarritz termine bien 2018 à Aguilera

Biarritz termine bien 2018 à Aguilera

Le 20/12/2018 à 22:50Mis à jour Le 21/12/2018 à 09:29

Après deux revers de suite, le Biarritz Olympique a retrouvé la victoire à domicile ce jeudi soir face à un solide Stade Montois (27-22) et a idéalement lancé sa phase retour de Pro D2.

Juste avant la trêve des fêtes de fin d'année, Biarritz s'est offert un beau cadeau face à l'un des prétendants aux phases finales de Pro D2. Pragmatique en attaque et solide en défense, notamment en deuxième période, le club basque a surtout compter sur la grande forme au pied de Maxime Lucu, auteur de tous les points de son équipe (27 points, 9/9). Le Stade Montois a pêché par indiscipline (2 cartons jaunes) mais a su arracher un bonus défensif en toute fin de match avec l'essai de David (79e).

Vidéo - Lucu, la botte de Biarritz qui a délivré le BO face à Mont-de-Marsan

03:20

Il y avait comme un avis de tempête sur la côte basque à l'approche de ce choc du jeudi soir en Pro D2. Pas les Gilets jaunes comme dans le centre-ville ces derniers jours mais bien dans les rangs du Biarritz Olympique qui pour la première fois de la saison venait d'enchaîner deux revers de suite dont le premier depuis deux ans à Aguilera.

Auteur d'une grosse première période en défense, au sol et d'un magnifique essai de Taulagi (34e), le Stade Montois était en place pour faire un coup à Biarritz pour la première fois de son histoire (à l'échelon professionnel). Mais cela n'est pas arrivé car tout a basculé juste avant la sirène de la mi-temps quand les Biarrots sont allés chercher une faute à la quatrième minute d'arrêts de jeu et que Maxime Lucu a donné l'avantage à son équipe d'un point grâce à une cinquième pénalité (15-14).

Maestro Lucu

La saison dernière dans cette même confrontation, c'était Pierre Bernard qui claquait trois drops et donnait la victoire aux siens, cette fois-ci, c'est Maxime Lucu, bien aidé par l'indiscipline montoise (cartons jaunes pour Huyard 45e puis Desmaison 60e), qui a encore fait la pluie et surtout le beau temps pour les siens.

Le chef d'orchestre biarrot a réalisé un impressionnant 100% dans le tir au but (9/9) soit tous les points basques mais a aussi mené une belle adaptation biarrote en deuxième période, avec un précieux jeu au pied d'occupation, pour trouver des espaces libres dans un bloc défensif landais très bien organisé et agressif à souhait.

Le Biarritz Olympique a donc retrouvé la recette qui gagne à Aguilera depuis plus de deux ans : un collectif fort sur les bases et un buteur irréprochable. Malgré un manque d'efficacité ballon en main, dans le défi physique et une certaine indiscipline (cartons jaunes pour Synaeghel et Tawake), le BO a assuré l'essentiel (27-22) et démarre bien la phase retour juste avant d'aller trinquer pour Noël.

De son côté, le Stade Montois a retrouvé un état d'esprit plus conquérant à l'extérieur à l'image de son capitaine, Julien Tastet, intenable pour son deuxième match de la saison. Mais la formation landaise a quand même signé un sixième revers de suite loin de Guy-Boniface et a surtout donné tous les points à son adversaire alors qu'elle n'a jamais véritablement été en danger en défense. Le deuxième essai en toute fin de match marqué sur maul et synonyme de bonus défensif a finalement récompensé ce bon visage montré ce jeudi soir et assure au SMR de passer les fêtes dans le top 6.

Contenus sponsorisés
0
0