Rugbyrama

Tayeb : “Il n’y aura jamais de rapprochement”

Tayeb : “Il n’y aura jamais de rapprochement”
Par Rugbyrama

Le 21/04/2018 à 09:33Mis à jour Le 21/04/2018 à 09:37

Tout fraîchement élus respectivement président du conseil de surveillance et président du directoire, Pierre-Olivier Toumieux et Philippe Tayeb ont évoqué les premières lignes de leur projet.

Rugbyrama : Comment avez-vous vécu l’accueil en fin d’après-midi ?

Pierre Olivier Toumieux : L’Aviron Bayonnais est un club de passion. Sans doute le plus beau club de passion qui existe dans le rugby français. La passion, c’est ce qui a amené, je me souviens encore, 60 ou 70 bus à Brive pour jouer le maintien avec tous ces supporters-là. Franchement, moi, je l’ai très, très bien vécu. Il n’y a rien de pire que d’avoir une assemblée générale totalement inintéressante avec aucune participation et aucun supporter. On sait qu’on a un public fabuleux à l’Aviron Bayonnais. On sait que c’est une des forces si ce n’est la force la plus importante du club. On est tous ici autour de la table parce que ces gens sont là.

Philippe Tayeb : Les personnes qui ont fait ces actes sont des personnes qui ont besoin d’être entendues. Je vais les rencontrer très rapidement afin qu’ils nous expriment leurs souhaits. Je crois que ce sont des gens qui aiment profondément l’Aviron Bayonnais. Ils n’ont peut-être pas été assez entendus. J’ai passé une heure et demie avec eux pour arriver à les convaincre de nous laisser faire cette AG, qui était primordiale. Je n’ai aucune rancœur, je ne leur en tiens pas rigueur et je comprends ce qu’ils ressentent. On va essayer de les aider, les intégrer, et peut-être échanger avec eux sur les différents sujets qui les concernent.

Philippe Tayeb

Philippe TayebRugbyrama

Avez-vous des garanties pour rassurer la DNACG par rapport au déficit d’environ 700 000 euros ?

Pierre Olivier Toumieux : On vous en dira beaucoup plus dans les jours qui viennent, bien évidemment avant la réunion avec la DNACG. On a effectivement de grosses garanties à ce niveau-là, et même une volonté d’aller au-delà du chiffre que vous avez cité, de manière à pouvoir propulser un élan très positif pour la saison à venir. La saison passée, c’est une chose, mais on essaye aussi de construire un beau projet pour le futur, qui demande le soutien important d’actionnaires du territoire et qui, aujourd’hui, sont prêts à adhérer à ce projet. On ne peut que s’en féliciter.

Pierre Olivier Toumieux

Pierre Olivier ToumieuxRugbyrama

Philippe Tayeb : La personne qui, à mon sens, a un rôle important à l’Aviron est Alexandre Aubert. Je lui dis souvent qu’il est la bible du club. Demain, je vais m'immerger dans le club et comprendre son fonctionnement. Concernant le budget, il y a un passage à la DNACG le 26 avril. On est serein.

Au niveau du sportif, avez-vous un manager à annoncer ?

Philippe Tayeb : Je respecte les personnes qui sont aujourd’hui en place. Je n’ai pas eu l’occasion de les rencontrer donc, à ce titre, on vous annoncera dans les huit à dix jours un programme sportif avec une nouvelle organisation.

Certains supporters ont estimé qu’avec cette nouvelle organisation, on irait droit vers une fusion…

Philippe Tayeb : Il y a quand même une résolution qui porte son importance : la dissolution d’AB Lagunak. En ce qui me concerne, il n’y aura jamais de rapprochement avec les Biarrots.

Pierre Olivier Toumieux : Certains d’entre eux étaient dans une demande de savoir ce qu’allait devenir AB Lagunak, avec une volonté de voir ce pool disparaître. Ça faisait l’objet d’une intervention lors de l’assemblée générale. J’ose espérer que c’est allé dans le bon sens puisque la dissolution d’AB Lagunak a été annoncée à très court terme.

Propos recueillis par Pablo Ordas

Contenus sponsorisés
0
0