Icon Sport

Pro D2 - Montauban : Gala plombé

Montauban : Gala plombé
Par Rugbyrama

Le 09/08/2018 à 18:08Mis à jour Le 09/08/2018 à 18:54

PRO D2 - Montauban Dernier match de préparation pour l'USM avant les trois coups du championnat. Vendredi soir à Sapiac, contre le prestigieux Leinster, champion d'Europe en titre, les Montalbanais devront faire fi de leurs déboires extra-sportif pour basculer vers la compétition. Tout sauf évident...

Ce devait être le premier temps fort de la saison de Montauban. Ce n'est pas toujours que l'on reçoit la prestigieuse province du Leinster, championne d'Europe en titre, alors cela sera quand même une belle fête. Mais comment profiter du spectacle alors qu'une énorme épée de Damoclès menace au-dessus de Sapiac ? La DNACG est venue casser l'ambiance de la semaine montalbanaise en communiquant à l'USM sa volonté de ne pas homologuer le contrat de neuf joueurs de l'effectif sapiacain pour "raisons financières". Neuf joueurs (Luatua, Lilomaiava, Maninoa, Briscadieu, Braendlin, D. Vaotoa, F. Domenech, Fortunel, Engelbrecht) privés de compétition officielle mais qui pourront jouer ce match de préparation contre le Leinster. Tout un paradoxe.

Dans ce contexte tendu, le challenge, pour l'USM et ses joueurs, sera de rester concentrés coûte que coûte sur l'objectif. Les problèmes extra-sportif ne doivent pas détourner l'USM de sa feuille de route et de son premier but à court terme : une victoire contre Carcassonne, le 17 août prochain à Sapiac. Et cela passe par un dernier match de préparation face à ce qui se fait de mieux en Europe. "Avant toute chose, nous tenons à remercier l'équipe du Leinster qui nous fait l'honneur de venir nous affronter. C'est quelque chose d'incroyable pour un club comme le nôtre que de recevoir une telle équipe. Le Leinster, c'est comme le Real Madrid au football, ce n'est pas tous les jours que l'on a l'occasion de les rencontrer. Il faut que les joueurs profitent tout en étant sérieux et appliqués", explique le coprésident de l'USM Jean-François Reygasse.

Chris Whitaker - Coach Montauban

Chris Whitaker - Coach MontaubanIcon Sport

Les Leinstermen viennent jouer ce match dans le cadre d'un très bref séjour en France de vendredi à samedi. "Nous devons la tenue de cette rencontre à notre ancien entraîneur Chris Whitaker, qui fut le demi de mêlée de cette équipe d'exception, reprend "Jeff" Reygasse. Il a gardé de solides contacts là-bas et a grandement contribué à l'organisation de cette rencontre avant son départ du club. Il y a déjà plusieurs mois que nous sommes en contact avec les Irlandais et que nous travaillons pour que leur venue soit une réussite. On va leur montrer qu'en France, à Montauban, nous savons recevoir."

Un niveau lissé par l'écart de préparation

De fait, les champions d'Europe seront accueillis dès leur descente de l'avion à l'aéroport de Toulouse-Blagnac par un bus affrété par l'USM. Après le match, il passeront leur seule nuit française au sein de la prestigieuse abbaye des Capucins, en plein cœur de Montauban. Pierre-Philippe Lafond a des étoiles pleins les yeux à l'idée d'accueillir cette formation irlandaise multi-titrée : "On met un point d'honneur à les recevoir avec tous les égards qu'ils méritent au vu de leur standing. C'est la meilleure équipe d'Europe. Ils seront mis dans les meilleures conditions possible car c'est un honneur pour un club comme le nôtre de les recevoir." Malgré " l'affaire" qui pourrait plomber le moral des supporters et malgré la date estivale peu propice à rassembler les foules les Montalbanais espèrent bien réaliser un premier carton d'audience ce vendredi soir. "On imagine fédérer des gens des départements alentours si les Montalbanais sont partis en congés", glisse encore "PP" Lafond."

" Il faut que ce match soit une fête du rugby"

Les Irlandais joueront là le premier de leur trois matchs de préparation qui doit les conduire vers une forme optimale le 31 août, date de leur entrée en compétition dans leur championnat domestique. Montauban a déjà deux matchs dans les jambes et, s'il arrive à faire abstraction de ses déboires extra-sportif, le club tarn-et-garonnais devrait être mieux préparé que les Irlandais. Cela devrait suffire à équilibrer les valeurs qui, sur le papier peuvent paraître déséquilibrées entre la meilleure équipe d'Europe et le neuvième budget de la Pro D2 française. Les Irlandais viendront en France "en amis", avec la volonté de se frotter à un rugby différent qu'ils ne pratiquent que trop peu et ils devraient donc figurer de parfaits sparring-partners pour que l'USM récite ses gammes. L'ogre venu de la verte Erin n'aura pas encore trop faim et Montauban, dans un climat anxiogène, doit en profiter pour se rassurer sportivement.

Par David Bourniquel

Contenus sponsorisés
0
0