Icon Sport

Pro D2 - Maxime Lucu (Biarritz), le jour sans

Lucu, le jour sans
Par Rugbyrama

Le 24/08/2018 à 16:15

PRO D2 - D'abord, retenir le positif, comme pour mieux évacuer la déception. Les Biarrots repartent de Sapiac avec un bon point de bonus défensif. Plus tard, à froid, ils s'en satisferont sûrement car tous les points seront importants au soir du décompte final et il y a fort à parier que les équipes qui ne repartiront pas bredouilles de Sapiac ne seront pas si nombreuses que cela.

Mais comment ne pas ressortir frustré de ce match qui aurait pu, (qui aurait du) tomber dans l'escarcelle des Basques s'ils avaient été un peu plus précis dans leurs choix et surtout si leur buteur Maxime Lucu n'avait pas connu un terrible jour sans qui ne le vit convertir que deux des six coups de pied qu'il eut à tenter pour onze points laissés en route ?

Pro D2 - Maxime Lucu (Biarritz) contre Montauban

Pro D2 - Maxime Lucu (Biarritz) contre MontaubanIcon Sport

Si la déception basque était immense au sortir du match, pas question pour autant d'accabler le numéro 9 et capitaine biarrot, qui porte cette équipe sur ces épaules depuis de nombreuses saisons. « On est extrêmement déçus, très frustrés par le scénario du match, expliquait le troisième ligne biarrot Bertrand Guiry. Nous avons manqué de précision sur plusieurs séquences et je suis persuadé qu'avec un peu plus de justesse le sort aurait basculé de notre côté. Montauban ne semblait pas au mieux et nous avons gâché une bonne occasion de glaner notre première victoire à domicile. Il aurait fallu mieux contrôler les événements. » Référence à peine voilée à la séquence autour de l'heure de jeu où, en l'espace de quatre minutes, les Biarrots concédaient deux pénalités facilement évitables pour permettre aux Montalbanais de s'installer en tête pour la première fois de la rencontre.

Mais, même en étant imprécis et en gâchant des occasions d'essai par de trop nombreux en-avants, Biarritz a eu les clés pour remporter ce match. Face à un cador promis au top 6, cela n'est pas anodin et quelque part, c'est rassurant. La frustration est d'autant plus grande pour le buteur Maxime Lucu, absolument inconsolable dans les travées de Sapiac. Guiry reprend : « Maxime nous a fait si souvent gagner que nous ne lui en voulons absolument pas. C'est le lot de tous les buteurs de connaître des jours sans. » Le grand frère, Ximun Lucu, arrière du BO, a essayé d'apporter du réconfort à son cadet : « Il est bien sûr très abattu. C'est quelqu'un de très sensible et il porte toute la peine du monde sur ses épaules. La bonne nouvelle, c'est que généralement, après un échec, il livre un très grand match le week-end suivant ! » Les Brivistes, prochains adversaires du BO, sont prévenus.

Par David Bourniquel.

Contenus sponsorisés
0
0