Icon Sport

Pro D2 - Les premiers champions du Monde U20 sur le pont

Les premiers champions du Monde U20 sur le pont
Par Rugbyrama

Le 14/08/2018 à 18:23Mis à jour Le 15/08/2018 à 13:23

PRO D2 - Ils seront six jeunes joueurs récents champions du Monde U20 à fouler les pelouses du Pro D2 cette saison. Sans doute des futurs professionnels sur qui il faudra compter dans les échelons supérieurs. Focus sur chacun d’entre eux.

Pierre-Henri Azagoh (Massy)

Voici un joueur qui ne fait pas de bruit mais qui est un vrai ferrailleur. Un seconde ligne actif, pas particulièrement impressionnant physiquement ( 1m96 pour 108kg) mais qui est présent partout dès lors qu’il est sur le terrain. Cette saison, nul doute qu’il devrait avoir sa chance en Pro D2 tant ses entrées en jeu durant le Mondial U20 ont été remarquées. D’ailleurs, ses matchs amicaux disputés avec Massy parlent aussi pour lui puisque le joueur de 20 ans a effectué des prestations plus que convaincantes, dans un profil de coureur et plaqueur. Un jeune qui n’était pas attendu à ce niveau la saison dernière, et qui dispose pourtant encore d’une belle marge de progression. On prend les paris, Azagoh sera l’une des belles trouvailles du ProD2 cette saison. Dans un style de championnat musclé devant qui lui convient parfaitement.

Hugo Boniface (Aviron Bayonnais)

Le Bayonnais dispose d’un solide gabarit (1m89 pour 118kg) qu’il devra encore muscler et tonifier s’il veut progresser dans le jeu courant. Néanmoins, s’il n’était initialement pas forcément dans les plans du duo Piquerronies-Darricarère pour être dans le groupe des phases finales du Mondial, Hugo Boniface à su profiter de la blessure au genou de Kolingar pour intégrer le groupe. Et il s’est montré à son avantage, faisant notamment une belle rentrée en finale face à l’Angleterre, apportant sa tenue très correcte en mêlée et sa générosité dans le jeu courant. Celui qui pour l’anecdote, s’est fait tatoué la mascotte française « Abdoul » sur le bras, aura l’occasion cette année de progresser en Pro D2, dans un championnat réputé pour aguerrir au possible les joueurs de première ligne notamment.

Demba Bamba (Brive)

Ce joueur est une bombe! L’attraction de la dernière Coupe du Monde, qui à révélé aux yeux du grand public les qualités de mobilité, d’explosivité et de puissance exceptionnelles pour un joueur de ce gabarit (1m80 pour 121 kg). D’ailleurs, les supporters des bleus le lui ont bien rendu, en grondant sur chacune de ses prises de balles durant les phases finales de la compétition, comme peuvent le faire ceux des Springboks avec « The Beast » Tendai Mtawarira. Auteur d’un Mondial excellent, après une fin de saison très prometteuse avec Brive en Top 14, le pilier droit pourra se perfectionner cette saison en ProD2 toujours avec les Coujoux, lui qui est cette année prêté par le Lyon. Il aura clairement une carte à jouer avec le relégué, chez qui il pourra apporter toute sa fiabilité en mêlée et ses charges destructrices dans le jeu. Pour le joueur d’origine camerounaise, cette saison en deuxième division pourrait bien être celle de la confirmation, avant de revenir fouler les pelouses du Top 14 du côté de Gerland. En attendant, ses adversaires sont prévenus, le CAB tient là un véritable phénomène!

Iban Etcheverry (Colomiers)

Voici un autre joueur prêté par un club de Top 14 en Pro D2, à savoir que l’ailier quitte l’UBB pour aller renforcer Colomiers pour la saison à venir. Révélé lors du tournoi des 6 nations face à l’Italie, avant de réaliser une Coupe du Monde en demi-teinte, ce petit gabarit (1m78 pour 81kg) est un joueur électrique, doté d’une belle pointe de vitesse et surtout d’appuis virevoltants. Même si son match quelque peu raté face à la Géorgie durant la coupe du Monde lui à coûté très certainement sa place pour les phases finales, Iban Etcheverry n’en reste pas moins un vrai talent, très dynamique et joueur, que le public girondin avait pu découvrir en fin de saison dernière sur son aile gauche. Nulle doute que sa chance lui sera donnée en ProD2, dans un club et un championnat qui avaient déjà révélé un joueur au gabarit très modeste il y a deux saisons maintenant, un certain Thomas Ramos… Pour la même réussite?

Maxime Marty (Aviron Bayonnais)

L’ailier gauche supersonique sort d’un Mondial excellent avec les U20 français, où il a su être décisif dans les moments cruciaux. Prêté le Stade Toulousain à Bayonne pour une saison dans un premier temps, chez un club qui dispose de beaucoup de jeunes, Maxime Marty pourrait avoir sa place dans le triangle d’arrières de l’Aviron, où sa polyvalence ailier-arrière pourrait l’aider à jouer de nombreux matchs. Grâce à son sens du placement et une vitesse de pointe incroyable, le néo-bayonnais pourrait s’affirmer comme l’une des révélations du Pro D2. Un joueur à suivre.

Sacha Zegueur (Oyonnax)

C’est sans doute le joueur le moins connu des cinq néo-champions du Monde, peut être la faute à une vilaine blessure à la cheville contractée lors du premier match, qui aura permis l’avènement du grenoblois Berruyer en numéro 6. Frustrant pour Sacha Zegueur, très bon troisième ligne qui s’était révélé durant le tournoi grâce à sa mobilité et son profil de plaqueur-gratteur. Pour la saison à venir, il devrait sans doute être difficile de s’imposer sur l’aile de la troisième ligne, la faute à une concurrence très forte à ce poste à Oyonnax ( Elliott, Taieb, Grice…). Néanmoins, dans un championnat très long comme celui de ProD2, le joueur du Haut-Buggy aura à coup sûr des occasions pour faire valoir ses qualités de coureur notamment. Que Charles-Mathon soit prêt à l’accueillir, ce joueur mérite d’être vu.

Par Théo Fondacci

Contenus sponsorisés
0
0