Rugbyrama

Pro D2 - L’aventure d’un promu

L’aventure d’un promu
Par Rugbyrama

Le 20/07/2018 à 10:32Mis à jour Le 20/07/2018 à 14:16

Après être venu à bout de Rouen, lors de la finale de promotion de Fédérale 1, Bourg-en-Bresse se frottera à plus gros que lui cette saison en Pro D2. L’occasion pour le club de donner une fois de plus rendez-vous à un public, toujours acquis à sa cause, mais exigeant.

Le duo Boulanger-Choveau

Une collaboration qui semble avoir fonctionné, puisque son équipe a bien résisté aux mouvements opérés la saison dernière et s’est hissée jusqu’en Pro D2. Yoann Boulanger l’a déjà dit il croit en ce projet Violet, et souhaite s’investir sur le long terme avec cette équipe de l’USBPA. Cette saison sera donc l’occasion pour le club et son staff de mesurer toute l’étendue de leur pouvoir.

Yoann BOULANGER - Bourg en Bresse

Yoann BOULANGER - Bourg en BresseIcon Sport

Avancer à coups de renforts

Pour sa rentrée dans la cour de grands, l’US Bressane a misé sur un recrutement d’expérience. Pour renforcer sa première ligne, le club a fait appel au pilier gauche Pierre Choinard, de l’US Dax, deux anciens de Carcassonne Gauthier Bruté de Rémur et François Joseph Bordewie, ou encore Jordan Rocca de Blagnac. Autres signatures, celle de Ioan Debrach au poste de demi d’ouverture et Rafael Cordier comme centre ailier. Les nouvelles recrues devraient permettre au club de prendre un nouvel élan, nécessaire à quelques semaines du début du championnat.

Gauthier Brute De Remur - Carcassonne

Gauthier Brute De Remur - CarcassonneIcon Sport

Patience mère de sagesse

A l’issue de la saison 2013/2014, le club a quitté le monde des pros et s’est lancé dans un projet de reconstruction ambitieux. Avec ses objectifs à long terme, Bourg-en-Bresse a pris le partie de repartir à la conquête de la Pro D2 en s’appuyant sur des éléments forts. Grande équipe de Fédérale 1, voir leader, elle est aujourd’hui parvenue à remplir une grande partie du cahier des charges.

Le maintien ou rien

Pour le club l’objectif ne sera pas d’être sous la lumière des projecteurs mais bien de se maintenir au niveau professionnel. Car si Montauban et Mont-de-Marsan seront remontés à bloc pour rester en haut du tableau, les confrontations avec Oyonnax et Brive promettent d’être difficiles. Alors le souhait le plus cher serait évident de rompre avec la traditionnelle montée-descente infernale que vives les promus et les relégués. La première rencontre contre Vannes, le vendredi 17 août devrait permettre à l’équipe de se situer.

Par Fanny Roustan

Contenus sponsorisés
0
0