Rugbyrama

Pro D2 - L’Aix de Fédérale 1

L’Aix de Fédérale 1
Par Rugbyrama

Le 19/07/2018 à 15:33Mis à jour Le 20/07/2018 à 17:19

Promu en Pro D2 pour cette saison 2018-2019, Provence Rugby pourra se mesurer aux professionnels du ballon ovale. Après un stage de présaison à Serre-Chevalier, les Noirs ont repris le chemin de l’entraînement et se projettent déjà sur cette première confrontation contre Colomiers le 17 août.

Le duo Pezery - Cibray

Pour cette nouvelle saison les commandes de l’équipe première reviennent à Patrick Pezery, entraîneur des avants depuis 2014 et Fabien Cibray, comme entraîneur des trois-quarts. Il y a un an l’encadrement ambitionnait de retrouver la Pro D2, aujourd’hui Christian Califano, Directeur du développement et ancien pilier international, peut se targuer d’avoir atteint les objectifs. Et du côté de la Sainte-Victoire, on compte sur Jamie Cudmore, manager général pour maintenir le club à ce niveau.

Florent Massip prend la tête des opérations

Arrivé pendant l’été 2017, l’arrière d’Aix-en-Provence détonne. Après avoir été formé à l’île de la Réunion, il est passé par l’US Dax, le Stade Montois et d'Oloron avant de poser ses valises en Provence et d’œuvrer pour la monter en Pro D2. Titularisé à 19 reprises sur 20 matches, il signe également 6 réalisations et 56 pénalités passées. Un joueur expérimenté qui devrait se voir confier le brassard de capitaine, une responsabilité pour cette première saison dans le monde de l’ovalie professionnelle.

Aix s’arme pour la Pro D2

Avec 15 arrivées pour presque autant de départs, l’équipe aixoise a choisi de renouveler son effectif et de se donner toutes les chances de s’installer durablement en Pro D2. D’abord l’arrivée des deux voisins avec Thomas Vernet, le pilier toulonnais de 23 ans prêté pour une saison et Gregory Annetta, formé à Toulon. Poutasi Luafutu a lui aussi choisi de quitter Brive pour le soleil du sud, le troisième ligne australien a joué 23 matches cette saison et inscrit un essai contre Castres. Les rangs se resserrent et l’armée noire se prépare à partir en campagne.

Les va-et-vient

Quand on 2004 le club aixois est champion de France, le rêve devient réalité. Mais il sera de courte durée puisqu’après seulement deux saisons passées dans l’antichambre de l’élite du rugby français, le Parc est relégué à un seul point derrière le 13e. Demi-finaliste de Fédérale 1 en 2008, et finaliste en 2009 il assure sa remontée en Pro D2. Il sera maintenu l’année d’après grâce à la rétrogradation financière. Depuis le club n’a cessé de retrouver tour à tour l’une et l’autre compétition, l’instabilité sera donc le prochain chantier de ce club sudiste.

La quête de stabilité

Avec un palmarès comme le sien, l’équipe d’Aix ne peut que rêver de maintien. En perpétuelle recherche de stabilité, le club devra faire valoir ses armes pour surprendre et s’immiscer dans les 10 premières places. Un challenge de taille pour les petits nouveaux du championnat qui affronteront de gros concurrents comme Oyonnax ou Brive, fraîchement débarqué de Top 14 ou encore Montauban ou Mont-de-Marsan, leaders du championnat.

Par Fanny Roustan

Contenus sponsorisés
0
0