Icon Sport

Pro D2 - Entre prudence et certitudes, le Stade Montois est prêt à retrouver Béziers

Entre prudence et certitudes, le Stade Montois est prêt à retrouver Béziers

Le 31/08/2018 à 17:18Mis à jour Le 31/08/2018 à 17:20

PRO D2 - Une semaine après le match nul décroché à Bayonne (28-28), le Stade Montois va retrouver Béziers à Guy-Boniface (dimanche, 14h15). Un premier gros test en terres landaises.

"Les deux points laissés à Bayonne me restent en travers de la gorge…" Pas facile de voir son équipe céder dans le money time quand on est autant compétiteur que Christophe Laussucq. Mais concéder le match nul dans la fournaise de Jean-Dauger, pour le premier déplacement de la saison, reste une belle performance. "On craque un peu sur la fin et on leur permet de marquer sept points. C’est un certain signe de faiblesse mais il y n’a que ça à redire sur la prestation des joueurs. C’était un premier rendez-vous face à l’un des favoris et de ce point de vue là, c’est plutôt réussi". Après son succès inaugural et bonifié face à Massy (33-10), le Stade Montois reste invaincu à domicile comme à l’extérieur. Une entame pas si surprenante pour l’entraîneur montois. "Tout le monde s’étonne que l’on ait quelques certitudes mais c’est normal car nos joueurs étaient presque tous déjà là l’an dernier donc on n’est pas du tout reparti à zéro".

" On est sur la bonne voie"

Mis à part les arrivées de Maselino Paulino et Jens Torfs, les trois autres recrues ont déjà porté les couleurs landaises soit un groupe stable qui permet d’afficher une certaine sérénité et de compenser l’absence de plusieurs cadres : le capitaine Julien Tastet, l’ouvreur international Rémi Talès ainsi que les deux frères Cabannes.

Maselino Paulino - Narbonne

Maselino Paulino - NarbonneIcon Sport

Justement, le cadet Julien est apte à rejouer et confirme avec un peu de recul cette apparente solidité. "Contrairement à la saison dernière où ça tâtonnait un peu, j’ai l’impression qu’on est déjà sur la bonne voie. Maintenant, il faut que ça dure". Une longévité qui ne viendra qu’en cas de performances à l’extérieur, c’est le discours martelé par staff et joueurs durant toute l’intersaison. Si les actes ont suivi les paroles à Bayonne dimanche dernier, l’ailier montois rappelle aussi qu’il y a un statut à assumer à la maison après un rendement ogresque lors du dernier exercice (quatorze victoires, neuf bonus offensifs). "L’objectif est de rester invaincu à domicile ce que l’on n’a pas su faire la saison dernière car on avait perdu contre Grenoble".

Retrouvailles musclées

Il y a donc beaucoup d’attente autour des joueurs landais avant cette première grosse réception à Guy-Boniface. Ce sera en plus des retrouvailles avec Béziers battu en barrages en avril dernier. "On s’attend à un match dur car c’est une équipe très agressive qui reste sur une très belle fin de saison, confie Christophe Laussucq. Ils sont comme nous quand on est allé à Bayonne, c’est leur premier gros test à l’extérieur donc forcément s’ils peuvent venir prendre leur revanche…" Un deuxième round à domicile fort des enseignements du premier qui avait vu la formation massicoise faire trembler l’édifice landais en première période. "Une entame de match comme celle que l’on a fait face à Massy ne pardonnera pas. Dès ce week-end, il faudra être beaucoup plus acteur en début de partie, c’est une évidence".


Soigner l’entame mais aussi gagner en maîtrise ballon en main sont les mots clés de la semaine. "Contre Massy, on a passé une mi-temps à ne rien faire et en deuxième période, on a montré du caractère pour renverser le match, analyse Julien Cabannes. À l’inverse, contre Bayonne on a montré une grosse solidarité défensive pendant toute la rencontre mais on n’a pas été maître de notre jeu et on a rendu beaucoup de ballons au pied". Le Stade Montois est donc à l’heure dans cette reprise du championnat mais va devoir réussir à imposer son jeu pour éviter de tomber dans le piège biterrois. D’autant plus que c’est un solide déplacement à Sapiac qui suivra et clôturera ce premier bloc.

Contenus sponsorisés
0
0