Icon Sport

Pro D2 - Brive avance à son rythme

Brive avance à son rythme

Le 26/08/2018 à 16:31

PRO D2 - Vainqueur de Colomiers sans briller (27-17), Brive a lancé sa saison et s'est fait du bien à la tête, se rassurant sur certains points dont la conquête. Il lui reste encore du travail pour tourner à plein régime mais les Corréziens , forts de quelques certitudes, ne s'affolent pas jusqu'à présent.

"Nous ne savons pas tuer les matchs quand il faut les tuer. Nous sommes une équipe jeune, il faut qu'on apprenne, et qu'on réapprenne à gagner, qu'on garde cette sérénité puis après ça viendra tout seul. On fait notre petit bonhomme de chemin, on est discret. C'est compliqué d'être opérationnel de suite mais j'espère qu'on montera crescendo. Mais, il ne faut surtout pas qu'on s'affole." Lucide, Arnaud Mignardi est conscient que Brive n'a pas livré vendredi soir le match de l'année face à Colomiers. Mais le centre d'expérience rompu aux joutes âpres se montrait tout de même satisfait de l'état d'esprit dégagé pour cette première de la saison au stadium Amédée-Domenech : "À 14-17, même avec le carton jaune de Joe Snyman, l'équipe n'a pas baissé les bras, j'ai senti de la sérénité. On a retrouvé un collectif et une envie de gagner."

Même si "l'équipe aurait pu mieux faire, et a donné du suspense au public", Mignardi sait aussi qu'il faut s'en contenter pour l'instant, en attendant des soirs plus accomplis. Comme le dit le proverbe : "Rien ne sert de courir, il faut partir à point.» Pourtant, bousculés durant les vingt premières minutes du premier acte par un adversaire qui n'était pas venu faire de la figuration, les Corréziens se sont emmêlés les pinceaux, "perdant les pédales" et se montrant très approximatifs dans les transmissions de balles. "L'envie de bien faire et la précipitation ont fait que nous avons été imprécis, nous avons aussi trop attaqué la ligne sans réfléchir.» poursuivait celui qui a lancé son équipe en inscrivant le premier essai de la rencontre.

Olding, déjà dans tous les bons coups

Un essai amené sur un temps fort et servi sur un plateau par son compère du centre, l'Irlandais Stuart Olding, auteur d’une passe sur un pas et d’une nouvelle prestation aboutie. L'international irlandais est en train de se muer en début de saison comme le régulateur de la ligne arrière coujou. "Après Bayonne et l'essai qu'il avait inscrit, on va dire que c'est un prêté pour un rendu (sourires).» appuyait un Arnaud Mignardi, déjà satisfait de cette complicité naissante et dithyrambique sur l'apport de l'ancien joueur de l'Ulster . "Stuart est quelqu'un de très propre techniquement. C'est un très bon joueur, très gros bosseur, il a des qualités dans tous les domaines, c'est facile de jouer avec des mecs comme ça. Il n'y a pas besoin de leur parler, ils sont dans les bons timings tout le temps.... Il n'est pas international pour rien. On s'entend bien dans le vestiaire et sur le terrain, c'est vrai, pourvu que ça dure."

Avec Stuart Olding et dans un tout autre registre la force de sa mêlée fermée, symbolisé par une première ligne et un Vivien Devisme encore à son avantage vendredi soir, Brive s'avance en ce début de championnat avec déjà quelques certitudes. À confirmer contre Biarritz jeudi prochain.

Contenus sponsorisés
0
0