Rugbyrama

Pro D2 - Bayonne n’a pas tremblé

Bayonne n’a pas tremblé
Par Rugbyrama

Le 09/08/2018 à 09:36Mis à jour Le 09/08/2018 à 14:19

PRO D2 - Une semaine après sa défaite face à Soyaux-Angoulême 26-19, l’Aviron a redressé la barre pour sa première à domicile et l’a emporté 21-14 contre la Section.

Du côté de Jean Dauger, les supporters ne sont pas en vacances. Déjà présents lundi soir pour la présentation de l’effectif, ils ont à nouveau répondu à l’appel, hier soir, pour la première rencontre de la saison à domicile. Ils étaient 11 312, pour être précis, à entonner un hymne de la Peña Baiona aux airs de championnats, alors que le ciel était encore clément. Pourtant, c’est bel et bien un match amical qui avait lieu entre Basques et Béarnais.

Les premières minutes permettaient de se le rappeler. De part et d'autre, des intentions oui. Mais du déchet aussi. Le jeu campait alors entre les 22 mètres des deux équipes et il fallait attendre la 23e minute pour voir la première véritable offensive ciel et blanche. La recrue Tristan Tedder, très active, servait à hauteur Arthur Duhau qui franchissait la ligne d’avantage avant de transmettre à Maxime Marty, mais la dernière passe à Julien Tisseron n’était pas assurée. La volonté de jouer des ciel et blanc ne s’arrêtait pas là. Et elle était récompensée cinq minutes plus tard lorsque l’enfant du club, Arthur Duhau, aplatissait le premier essai du match en bout de ligne après une passe au pied de Tedder, récupérée par Muscarditz. Saubusse assurait la transformation, l’Aviron menait 7-0 (30e).

Tedder Matchs : amicaux - Bayonne contre la Section Paloise

Tedder Matchs : amicaux - Bayonne contre la Section PaloiseRugbyrama

La réponse des Palois était quasi immédiate puisque, juste avant de rentrer aux vestiaires, Mathias Colombet était à la conclusion d’un très beau mouvement. Les deux équipes rentraient alors dos à dos aux vestiaires, 7-7.

Ezpeleta, première !

En seconde période, les ciel et blanc, tout comme la Section, injectaient du sang neuf sur la pelouse. Du côté de Bayonne, on pouvait alors remarquer la toute première apparition du pilier droit espoir Pello Ezpeleta, convoqué pour la première fois deux jours plus tôt à l’entraînement avec la première pour pallier les blessures de Zabala, Orlandi et Taufa. Pour son baptême du feu, le garçon qui a débuté à Hendaye subissait, sur sa première mêlée, à l’image de son équipe qui ne voyait pas le ballon pendant le premier quart d’heure, avant de rectifier le tir.

Ezpeleta (Bayonne)

Ezpeleta (Bayonne)Rugbyrama

En effet, le droitier tiendra le coup sur toutes les suivantes et son équipe aussi ! Après une entame de seconde période compliquée, l’Aviron redressait la tête, peu à peu et reprenait finalement l'avantage suite à un bon ballon porté et un essai en force d’Armandt Koster à l’heure de jeu (14-7). Là encore, la Section réagissait dans la foulée. Sur l’action suivante, Lucas Rey ramenait les deux équipes à égalité. Mais Bayonne avait envie. Et Bayonne était en forme, surtout, face à une formation Paloise qui disputait son premier match. C’est justement à l’envie que le revenant Abdellatif Boutaty, joueur le plus applaudi lundi lors de la présentation de l’effectif, offrait la victoire aux siens, toujours en force à dix minutes de la fin. Les Béarnais avaient beau jeter leurs dernières forces dans la bataille, l’Aviron, courageux et solidaire, ne craquait pas et offrait un premier moment de communion à son public, alors que la pluie commençait à tomber.

La défense, point positif

Outre la victoire, importante pour le moral, mais après tout anecdotique (Bayonne avait battu le Racing 35-28 l’an dernier en amical, avant d’encaisser un sanglant 66-6 pour la première journée de Pro D2), les ciel et blanc se sont rassurés défensivement. "Il faut que la défense soit un peu plus efficace, car on a encore pris quatre essais contre Soyaux" soulignait Joël Rey avant le match.

Ses joueurs l’ont fait. Ils n’ont encaissé que deux essais ce soir et ont montré de belles valeurs de solidarité pour stopper les offensives Paloises. "La défense, c’est un de nos chantiers a rappelé Yannick Bru. On ne traversera pas ce Pro D2 si on n’a pas une défense hermétique. Il y a déjà un grand mieux par rapport à la prestation nulle faite la semaine dernière contre Angoulême. J’espère qu’il y aura encore du progrès dans les semaines à venir, car il y a plein de choses à améliorer. Globalement, l’état d’esprit et l’envie de travailler sans le ballon étaient là. On est contents de cette progression, mais on sait que ce match ne compte pour rien, le vrai début est dans dix jours."

Duhau : Matchs amicaux - Bayonne contre la Section Paloise

Duhau : Matchs amicaux - Bayonne contre la Section PaloiseRugbyrama

Déjà des blessés

Handicapé par de nombreuses blessures : Taufa (genou), Orlandi (mollet), Zabala (fracture du radius), Delonca (déchirure du mollet contre Angoulême), Beattie (mollet), Rouet (fracture de la malléole), Robinson (croisés), Talebula (lésion au mollet contre le SA XV) et sans ses Namibiens (Torsten van Jaarsveld, Van Lill) en sélection, l’Aviron a probablement perdu Guillaume Ducat pour quelque temps. Le jeune deuxième ligne est sorti touché au genou après seulement quatre minutes de jeu. "Je pense qu’il s’est fait une blessure inquiétante au genou, a indiqué Yannick Bru, après le match. On attendra de voir la gravité, mais j’ai bien peur qu’il en ait pour plusieurs semaines." Le manager ciel et blanc a annoncé que ces joueurs pourraient manquer la première journée de championnat face à Brive.

Par Pablo Ordas

Contenus sponsorisés
0
0