Icon Sport

Pépites de Pro D2 : Kévin Bly, l’étoile montante

Pépites de Pro D2 : Kévin Bly, l’étoile montante
Par Rugbyrama

Le 13/03/2018 à 18:41Mis à jour Le 14/03/2018 à 09:44

Vannetais depuis le début de la saison, le jeune joueur de 22 ans collectionne les apparitions en Pro D2. L’ailier vit une première saison convaincante en Bretagne, avec 15 feuilles de matchs.

Pur produit Parisien, le trois-quarts se rappelle comment il a choisi le rugby "Je me souvient, c’est en regardant un match de Coupe du Monde en 2003 que l’envie m’a pris de jouer"... Une envie qui ne l’a jamais quitté durant toute sa carrière. Depuis ses débuts à l’école de rugby de Melun (77), à 8 ans en mini-poussin, il a toujours eu l’âme du finisseur. "Ce qui m’a plu dans le rugby, c’est de trouver des espaces, de courir et de marquer".

Les supporters de Vannes

Les supporters de VannesIcon Sport

Plus âgé, il peaufine ses gammes du côté du Racing 92 pendant 6 ans (2011-2017). En recherche de temps de jeu, il pose ses valises dans le Morbihan, à Vannes. Un choix qu’il ne regrette pas aujourd’hui "Je suis heureux d’avoir signé ici, on a une belle équipe, un bon groupe, je me sens bien au club". Une décision qui porte ses fruits. Kevin a joué 15 matchs avec le maillot vannetais cette saison, pour un total de 824 minutes. Il est le premier surpris par ce temps de jeu. "En réalité, je ne m’attendais pas à jouer autant. En venant ici, je pensais faire 8, 10 feuilles max. Aujourd’hui je suis à 15, c’est un pur plaisir ".

" Je pensais jouer à peine la moitié de ce que j’ai joué cette année "

Un chiffre qu’il espère voir grandir d’ici la fin de la saison avec les 4 dernières journées. "Plus on joue, plus on veut jouer, mais je suis déjà content de cette saison".

Le joueur de 22 ans enchaîne les bonnes performances. Avec 2 essais inscris sur les deux derniers matchs, il en est désormais à 5 réalisations depuis le début du championnat.

L’ailier d’1m86 pour 91kg, est aujourd’hui intégré dans un groupe qui vit bien malgré des résultats en dents de scie

" On vit une saison plutôt compliquée. On ne se déplace pas bien, les matchs à l’extérieur sont souvent difficiles. On est dans cette position parce qu’on a perdu des matchs à domicile dans les dernières minutes. "

Vannes lutte pour le maintien en cette fin de saison. La victoire du week-end dernier a permis aux Bretons de souffler et de d’offrir un bol d’air en bas du classement. Les 4 derniers matchs seront néanmoins déterminants. "Il faut qu’on gagne à la maison contre Colomiers, ensuite qu’on aille chercher des points à Aurillac et après, on verra".

Une fin de saison capitale donc pour l’avenir du club dans l’élite, qui pourra compter sur son ailier en pleine forme sur les derniers matchs.

Contenus sponsorisés
0
0