Icon Sport

Les Catalans font tomber le stade des Alpes

Les Catalans font tomber le stade des Alpes

Le 25/01/2018 à 21:39Mis à jour Le 26/01/2018 à 11:44

Perpignan a frappé très fort en s'offrant Grenoble ce jeudi soir au stade des Alpes (17-24). En plus de faire tomber l'invincibilité des Isérois à domicile, l'Usap s'installe provisoirement à la première place du Pro D2.

Longtemps indécis et brouillon, ce match d'ouverture de la 21ème journée de Pro D2 a finalement accouché d'un exploit majuscule des joueurs de Christian Lanta, Perry Freshwater et Patrick Arlettaz. Pourtant, les Catalans ont failli se mordre les doigts et perdre un match qu'ils ont dominé notamment dans les intentions de jeu. Grenoble menait 17 à 8 à la 47e avant d'encaisser un 16-0 en moins de trente minutes avec notamment un essai décisif de Jean-Bernard Pujol à cinq minutes de la fin de la partie.

Perpignan aura attendu plus de treize ans avant de renouer avec la victoire au stade des Alpes. Et quel précieux succès des Catalans ce jeudi soir ! Certainement pas le plus beau match de la saison, mais une rencontre à l'extérieur parfaitement négociée avec de la discipline, une bonne conquête notamment en mêlée et une belle dose d'opportunisme. Et malgré tout ça, Grenoble a bien failli s'en sortir sauf que cette fois, le vent n'a pas tourné en sa faveur.

L'Usap a saisi sa chance

Le FCG avait beau être invaincu chez lui, on sentait une certaine fébrilité depuis plusieurs journées dans les rangs grenoblois. Cinq défaites à l'extérieur consécutives, trois bonus défensifs laissés à domicile à des équipes du ventre mou et au final, une première défaite de la saison à la maison. La faute surtout à une grosse indiscipline et notamment ce carton jaune écopé par Fourcade (53e) qui a relancé l'Usap au moment où Grenoble avait fait le break au score (17-8). Mais c'était sans compter sur un quasi 100% de Bousquet au pied en deuxième période (11 points), sur une mêlée souveraine qui a récupéré de nombreuses pénalités et sur un opportunisme à toute épreuve. Farnoux avait déjà limité la casse sur contre en première période et Pujol s'offrait le raid en solitaire décisif de 80m dans le money time après un bon travail défensif de Labouteley. Deux essais, deux contres bien négociés qui récompensent des Perpignanais qui avaient fait le choix osé de tout jouer à la main ce jeudi soir.

Avec cette troisième victoire consécutive, la deuxième d'affilée à l'extérieur, Perpignan réalise le gros coup (du haut de tableau) de ce début d'année 2018. En s'installant provisoirement à la première place du Pro D2, l'Usap confirme que c'est pour le moment la meilleure équipe de la phase retour. Pour Grenoble, ce premier faux pas dans son stade (en plus à zéro point) est peut-être l'électrochoc qu'il manquait pour inverser la mauvaise tendance du moment. En attendant, c'est une très mauvaise opération en vu des demi-finales de Pro D2 car le très haut de tableau s'éloigne tandis que Biarritz (5e) et Colomiers (6e) pourraient en profiter pour refaire leur retard.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0