Icon Sport

La Pro D2 plus populaire que jamais

La Pro D2 plus populaire que jamais
Par Rugbyrama

Le 23/05/2018 à 17:47Mis à jour Le 24/05/2018 à 11:03

Cette saison 2017-2018, la Pro D2 a connu une année particulièrement faste en termes de suspense, de jeu mais aussi d'engouement. Cela faisait de nombreuses années que l'on avait plus vu autant de supporters dans les enceintes du championnat. Explications

+22,5%

Une ferveur qui se traduit en chiffre par une augmentation de 22,5% de spectateurs dans les stades par rapport à la saison 2016/2017. La fréquentation sur l’ensemble des stades de Pro D2 est passée de 4400 spectateurs à 5392, soit une croissance de près de 1000 personnes en moyenne sur les différentes pelouses du championnat.

Ce nombre de spectateurs grandissant permet un meilleur remplissage des stades, qui fait de la saison 2017 / 2018 un cru exceptionnel. En effet, avec 51% de taux de remplissage, la Pro D2 connaît une augmentation de près de 20 points de pourcentage comparé à la saison dernière (30,7% de remplissage en 2016 / 2017).

Supporters Perpignan

Supporters PerpignanIcon Sport

Les raisons du succès

Comme il a été dit précédemment, le deuxième échelon du rugby français a réalisé une année extraordinaire. Mais quelles raisons peuvent expliquer cette embellie ? Durant l'exercice 2017/2018 la compétition a accueilli plusieurs entités riches de nombreux supporters. Les deux relégués, Grenoble et Bayonne sont de véritable terre de rugby disposant d'un public fervent et d'enceintes relativement importantes. Ces deux équipes disposent d'ailleurs de la deuxième et troisième meilleure affluence moyenne de Pro D2. Dans leur stade des Alpes (capacité de 20 068 spectateurs), les Grenoblois ont rameuté près de 8878 spectateurs en moyenne. De leur côté, les Basques ont accueilli plus de 8392 supporters par journée sur l'ensemble des rencontres des phases régulières. Ces deux clubs ont sans aucun doute fait pencher la balance vers le haut et expliquent en partie cette forte augmentation du nombre de spectateurs.

Bastien Guillemin et Lolagi Visinia

Bastien Guillemin et Lolagi VisiniaIcon Sport

Autre facteur d'explication possible à cette progression du nombre de supporters : un championnat toujours plus attrayant, et plus serré que jamais. Qui aurait imaginé que Carcassonne se maintienne à l’orée de la 20ejournée ? Qui aurait pensé que Béziers terminerait dans les 6 premiers après une première partie de championnat catastrophique ? Cette saison 2017-2018 aura eu droit à un scénario hollywoodien avec des acteurs tous plus prestigieux les uns que les autres. On ne compte plus le nombre de monuments du rugby présent cette saison. Perpignan, Narbonne, Dax, Grenoble, Biarritz ou encore Bayonne ont lutté à des niveaux différents dans un championnat plus relevé que jamais. Une lutte serrée pour les phases finales comme pour le maintien qui existe depuis plusieurs années déjà.

Nevers, la bonne surprise

Le promu en plus de réaliser une excellente saison en finissant à une très belle 7eplace peut compter sur un public nombreux. Le club de Régis Dumange dispose du meilleur taux de remplissage du championnat avec un stade rempli à 84% en moyenne sur la saison. Une véritable ferveur populaire dans la cité nivernaise qui se traduit par une affluence de 6313 spectateurs dans un stade du Pré-Fleuri pouvant accueillir jusqu'à 7500. Un fort taux de remplissage qui explique que Nevers soit la cinquième meilleure affluence du championnat. Une réussite pour un club qui était encore en Fédérale 2 lors de la saison 2008-2009.

Les mauvais élèves

Dans cette saison où les affluences ont grimpé en flèche, il existe pourtant quelques clubs qui peinent à remplir leur stade. On retrouve parmi les mauvais élèves des clubs qui ont lutté pour le maintien comme Dax ou même Carcassonne, mais aussi Aurillac qui par sa saison décevante n’a pas su attirer beaucoup de spectateurs à Jean-Alric. Ces 3 clubs possèdent les taux de remplissage les plus bas de toute le Pro D2 avec respectivement 25, 31 et 32%. Avec 2535 et 3174 supporters en moyenne, Aurillac et Carcassonne font partie des 3 clubs avec le moins d’affluence dans les stades.

Un abandon des supporters qui s’explique en partie à cause des résultats sportifs décevants des 3 équipes. En effet, Dax à finit 15e, Carcassonne 14e et Aurillac 11e.

Contenus sponsorisés