Icon Sport

Grenoble : Le point qui pourrait tout changer

Grenoble : Le point qui pourrait tout changer

Le 10/04/2018 à 15:09Mis à jour Le 10/04/2018 à 15:10

En déplacement à Soyaux-Angoulême dimanche en clôture de la saison régulière de Pro D2, Grenoble sait qu’un bonus défensif ferait son bonheur en lui assurant à coup sûr un barrage à domicile. Les Grenoblois ont conscience que ce challenge peut s’avérer décisif.

Sortons les calculettes et faisons les petits calculs dans la course aux barrages. Grenoble est en troisième position (84 points), devant Mont-de-Marsan (83), Béziers (79) et Biarritz (75), sachant que la qualification pour les phases finales est assurée depuis la journée précédente. Mais il reste à valider un barrage au Stade des Alpes, tant attendu par l’équipe et les supporters.

Pour ce faire, le duel à distance se fera d’abord avec les Biterrois qui ont l’avantage dans les confrontations directes car si l’ASBH s’était inclinée sur les terres du FCG sans concéder de bonus (33-23), elle avait décroché l’offensif face aux Grenoblois à la Méditerranée (38-8). Les Isérois savent donc qu’un bonus défensif assurerait désormais ce barrage à domicile mais qu’en cas de défaite à Soyaux-Angoulême, conjuguée à une victoire bonifiée des Héraultais face à Nevers, le défi serait raté.

Lucas Dupont - FC Grenoble

Lucas Dupont - FC GrenobleAFP

Néanmoins, il ne faut pas oublier la performance des Montois en déplacement à Aurillac car s’ils venaient à perdre avec ou sans bonus, ils permettraient à Grenoble de se qualifier dans tous les cas de figure, puisque la formation iséroise a remporté ses deux duels face au SMR.

Une 3ème ou 4ème place serait conforme aux ambitions

Soyons pragmatiques, "ce serait une déception et une contre-performance de ne pas jouer le barrage à la maison", reconnait Lucas Dupont. En effet, le plus mauvais classement des Rouge et Bleu cette saison est la quatrième place, alors qu’ils ont occupé les deux premiers rangs durant douze journées. "Si nous finissons troisième ou quatrième, nous serons plus ou moins dans les clous car même si nous avons perdu des joueurs, nous restons le plus gros budget. Nous avions nos arguments à faire valoir en début de saison", poursuit l’ailier qui aurait tout de même trouvé "prétentieux de dire que l’objectif était de finir premier."

" Je n’aborderai pas les matches en pensant à la montée sur chaque action, c’est le meilleur moyen de ne pas réussir. "

Néanmoins, le FCG ne sera pas à un faire-valoir lors de la phase finale ! "Nous allons jouer notre carte à fond car nous n’avons pas tout le temps cette chance dans notre carrière de disputer des phases finales. Il y a un titre au bout, c’est ce qui est excitant", insiste Lucas Dupont. "Mais j’ai bien conscience que l’enjeu derrière ça, c’est la montée." Et il y a cette envie d’offrir une belle sortie à plusieurs cadres de l’effectif qui vont quitter le club, à l’image du centre néo-zélandais Nigel Hung (181 matches avec Grenoble).

Une seule défaite au Stade des Alpes cette saison

Jouer un "quart" au Stade des Alpes serait un vrai plus pour Grenoble qui n’a perdu qu’une seule fois à la maison cette saison, face à Perpignan… Le FCG a enchainé quatorze succès devant son public avec, par contre, seulement trois bonus offensifs (Vannes, Colomiers et Aurillac). Si l’équipe semble monter en puissance depuis février avec notamment ce succès à Mont-de-Marsan, "ce qui nous a donné un peu de confiance", pour autant "les victoires n’ont pas toujours été pleinement abouties." La défense n’a pas totalement rassuré et il faut parfois de gros efforts pour scorer, ce qui peut être rédhibitoire sur un match couperet.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0