Icon Sport

Finale de ProD2, Clerc : "Grenoble ? C'est ma ville, mon club"

Clerc : "Grenoble ? C'est ma ville, mon club"

Le 05/05/2018 à 10:07Mis à jour Le 05/05/2018 à 18:22

Ce n'est pas dans la posture de joueur du RCT, ni du XV de France, mais bien en tant que natif d'Échirolles et fervent supporter grenoblois que Vincent Clerc s'est confié sur la finale de ProD2 qui opposera dimanche le FCG, son FCG, à Perpignan. Match à suivre en direct sur Eurosport 2 à 15h.

S'il est bien un Toulonnais qui se cramponnera à sa télé, dimanche à 15 heures, pour suivre la finale de ProD2 qui opposera le FCG à l'USAP, c'est évidemment Vincent Clerc. En effet, né à Échirolles, à quelques kilomètres du stade Lesdiguières, celui qui gagnera plus tard le surnom de "Chicken" démarrait le rugby à Fontanil-Cornillon, mais rejoignait très rapidement les rangs du club grenoblois, pour parfaire sa formation.

"J'ai joué de mes 8 à mes 20 ans sous le maillot du FCG. C'est ce club qui m'a permis de découvrir le rugby professionnel. Je me rappelle encore de mes débuts, en deuxième division. Et de notre montée en 2002. Ensuite tout s'est accéléré pour moi, mais j'aurai à jamais un regard bienveillant et un attachement particulier pour ce club". Alors forcément cette finale de ProD2 aura une saveur particulière pour cet Isérois pure souche.

Faka Taumalolo - Grenoble

Faka Taumalolo - GrenobleIcon Sport

"Je connais certains membres du staff ou des joueurs, comme Lucas Dupont, avec lequel j'échange régulièrement. Il y a même certains membres de l'administration que j'ai côtoyés à mes tout débuts, qui font encore partie du club. Je suis très attaché à eux. Pour la finale j'ai donc envoyé des messages de soutien à tous ces gens. Mais pas aux joueurs. Je préfère les laisser dans leur match. Je leur enverrai un sms après la rencontre. Quel que soit le résultat. Si c'est pour un titre c'est magnifique. Mais quoi qu'il arrive, cette saison aura été incroyable"..

" Je me suis revu à leur âge"

Car s'il n'a que rarement l'occasion de remonter dans le Sud Isère, Vincent Clerc affirme suivre de très près les résultats du club grenoblois. "Quand je suis disponible, je regarde les matchs. Sinon, je regarde toujours les résumés. Et cette saison, j'ai vraiment été surpris par le talent de cette équipe. Entre l'expérience des anciens et l'insouciance des jeunes, ça a bien pris. D'ailleurs, en parlant des jeunes, je me suis revu à leur âge. J'ai commencé comme ça, en deuxième division, il y a 17 ans, et nous étions remonté en Top16. Cette saison avait lancé ma carrière. Le ProD2 est un beau tremplin, et quand on voit les pépites qui composent l'effectif, c'est prometteur."

Mais avant de penser à leur avenir, les joueurs de Stéphane Glas devront d'abord se concentrer sur cette finale qui, soit leur offrira un titre et une accession directe en Top14, soit un ticket pour disputer le barrage d'accession face au 13e de l'élite.

Stephane Glas - Entraîneur des trois quarts - Grenoble

Stephane Glas - Entraîneur des trois quarts - GrenobleMidi Olympique

" J'ai branché les Catalans du vestiaire à Toulon"

"Malgré tout je suis un peu déçu, soupirait l'ailier qui soufflera sa 37e bougie lundi. Avec Fabrice (ndlr Landreau) et Jonathan (ndlr Wisniewski) nous avons vraiment le FCG dans le cœur, et nous avons envisagé d'aller voir la finale au stade, mais c'était trop compliqué. C'est dommage." Dimanche, c'est donc devant sa télé que Vincent Clerc suivra les exploits de son club formateur.

Sona Taumalolo - Grenoble

Sona Taumalolo - GrenobleIcon Sport

"Je crois sincèrement qu'ils peuvent le faire. La pression est sur les épaules de l'USAP, car ils affichent depuis le début de saison leur ambition de remonter, quand le FCG voulait d'abord se stabiliser après sa descente. D'ailleurs, j'ai branché un peu les Catalans du vestiaire à Toulon. Romain Tao, un peu, mais Guilhem (ndlr Guirado) surtout. C'est de bonne guerre. Maintenant, j'espère vraiment que le FCG s'imposera. Ça me rendrait vraiment fier. Grenoble, c'est ma ville, mon club. Je veux revoir le FCG en Top14. Bon, s'ils montaient, ça me frustrerait également de ne pas pouvoir recroiser les Grenoblois sur les terrains, mais ça c'est de ma faute*", concluait, souriant, Vincent Clerc, dont le cœur vibrera en rouge et bleu, dimanche.

*Il mettra un terme à sa carrière à l'issue de la saison.

Match à suivre en direct sur Eurosport 2

Contenus sponsorisés
0
0