Icon Sport

Docteur Jérôme, Mister Bosviel

Docteur Jérôme, Mister Bosviel
Par Rugbyrama

Le 25/04/2018 à 15:56

À 28 ans, Jérôme Bosviel a explosé cette saison sous les couleurs Montalbanaise et fut l'un des grands artisans de la phase régulière canon de l'USM. De la qualité de sa prestation pourrait dépendre l'issue de la demi-finale.

Dans les travées de Sapiac, on répète à l'envi que l'USM n'a pas de star. Peut-être. Mais les Vert et Noir disposent tout de même dans leur effectif d'un joueur de rugby exceptionnel, capable de faire basculer une rencontre sur une action de classe, une percée dantesque, une passe impossible dont lui seul a le secret. Cet homme, c'est Jérôme Bosviel. Aussi à l'aise à l'arrière qu'à l'ouverture, le joueur dispose en plus d'un jeu au pied d'une précision chirurgicale, faisant de lui le meilleur réalisateur de la division pour cette saison 2017-2018, avec 267 points marqués.

Jerome Bosviel (Montauban)

Jerome Bosviel (Montauban)Icon Sport

Une qualité de pied due à un travail régulier – Jérôme a notamment été conseillé par Romain Teulet, ex ouvreur du Castres olympique, Bergeracois comme lui et maître ès tirs au but- mais aussi à une certaine hérédité, comme il se plaît à le rappeler non sans humour : "Papa a gagné le Challenge des Trois-Tours avec Cours de Pile. J’allais le voir jouer le dimanche étant gosse. Il butait bien..."

Assistant coach Romain Teulet - Castres

Assistant coach Romain Teulet - CastresIcon Sport

Tout au long de la phase régulière, Jérôme Bosviel a éclaboussé le championnat de toute sa classe, livrant plusieurs prestations de très haut niveau. Chris Whitaker, son coach australien, dira d'ailleurs de lui, un soir de victoire éblouissante : "Il tente des choses qui ne sont pas prévues… Lui-même ne sait pas vraiment ce qu'il fait. Mais ça marche et ça fait avancer l'équipe." Tous les supporters montalbanais se souviennent notamment de ce moment de grâce, le 8 décembre dernier, où "Boss" viel a vaincu le Biarritz olympique quasiment à lui tout seul, inscrivant 33 points en un sublime "full house" (deux essais, quatre pénalités, quatre transformations, un drop-goal).

Chris Whitaker - Coach Montauban

Chris Whitaker - Coach MontaubanIcon Sport

Le baromètre

Seulement voilà, le phénomène a aussi quelques failles. S'il est un animateur et un créateur hors pairs, Jérôme n'est pas exactement le meilleur défenseur de la division et il peine parfois à retrouver son niveau de jeu quand il n'est pas en confiance ou qu'il revient de blessure. On l'a vu peu à son aise, lors de la dernière journée, face à Biarritz, où, même s'il a fait marquer un essai, il a eu quelques "absences" défensives.

Idem face à Carcassonne, le 2 février dernier, où il ne sut pas tirer son équipe vers le haut pour la première fois de la saison. Bilan : l'USC avait infligé aux Sapiacains leur première défaite de l'exercice à domicile, les plongeant dans une spirale négative de quatre défaites consécutives. Ce match perdu face à l'USC a marqué le début d'une petite période de doute, alors que l'ex Berjallien était très courtisé, que des questions sur son avenir se posaient. Jérôme a finalement prolongé son bail à Montauban jusqu'en 2021. De quoi jouer désomais l'esprit libéré.

Jerome Bosviel of Montauban

Jerome Bosviel of MontaubanIcon Sport

Dans quel état de fraîcheur et à quel niveau se présentera la pépite montalbanaise, samedi, face aux Grenoblois ? Cette question brûle les lèvres de tous les supporters vert et noir. Car Jérôme Bosviel est le facteur X de cette USM, son baromètre. Quand l'orfèvre va bien, tout va bien. Quand la mécanique se grippe, c'est tout le club qui semble déjouer. Son staff a géré au mieux son temps de jeu et sa reprise après une petite blessure à un genou contracté face à Soyaux-Angoulême début mars pour qu'il soit en pleine possession de ses moyens samedi pour défier Grenoble.

On se souvient que pendant la phase régulière, lors de la victoire de Montauban à Sapiac, les Grenoblois avaient payé un lourd tribut à la performance de l'ouvreur-buteur montalbanais. Ce soir-là, dans un match au couteau, Bosviel avait inscrit 20 des 25 points de son équipe (victoire 25-23). De là à dire que de la qualité de sa prestation pourrait dépendre l'issue de la demi-finale, il n'y a qu'un pas...

Par David Bourniquel.

Contenus sponsorisés
0
0