Icon Sport

Colomiers cultive sa catalanité

Colomiers cultive sa catalanité
Par Rugbyrama

Le 02/02/2018 à 15:11

Dimanche à Aimé-Giral, les Hauts-Garonnais retrouveront l'Usap contre laquelle ils n'ont plus perdu depuis août 2014. Un déplacement particulier pour certains joueurs columérins passés ou formés chez les Sang et Or. C'est un fait : depuis plusieurs saisons, Colomiers a pris l'accent catalan.

Eurosport Player : Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

L'emblématique Bernard Goutta est parti depuis l’été dernier du côté de l’Auvergne et de Clermont-Ferrand, Philippe Filiatre son compère, catalan également (il est originaire de Prades) n'entraîne lui non plus l'équipe première mais Colomiers n’a pas pour autant rompu le fil qui le lie à la Catalogne et encore moins à l’Usap. Il suffit de regarder dans les rangs de la Colombe pour s'apercevoir que ce fil bien loin d'être ténu est toujours entretenu. Et il n'est pas prêt de faiblir.

Philippe Filiatre, entraîneur de Colomiers

Philippe Filiatre, entraîneur de ColomiersIcon Sport

Pérez, le cinquième élément

Cette saison, le club présidé par Alain Carré, lui-même doté d'origines catalanes et oncle de l'ancien pilier international et usapiste Nicolas Mas a notamment vu l'arrivée de Jean-Pierre Pérez. Sans nul doute le joueur le plus emblématique du contingent catalan que l'on retrouve du côté de la banlieue toulousaine. Présenté comme le digne héritier de Bernard Goutta, le troisième ligne de devoir n'a pas de tribune à son nom comme son mentor mais son palmarès se suffit à lui-même : il fut champion de France 2009 face à Clermont-Ferrand (il fut titulaire et disputa l'intégralité de la finale), et il échoua de peu avec ses coéquipiers en 2010 à garder le Bouclier de Brennus en terres catalanes. Entre 2005 et 2016 il aura été titulaire 150 fois sous le maillot sang et or.

Jean-Pierre Perez (Colomiers) - août 2017

Jean-Pierre Perez (Colomiers) - août 2017Icon Sport

Son arrivée à l'été 2017 du côté de Michel-Bendichou est le fruit du travail commun entre Alain Carré et Bernard Goutta conseillés par des joueurs comme Armand Battle et Nicolas Mas notamment, alors que Pérez sortait d'une année rugbystique quasi-blanche, même s'il dépannait avec le club de La Salanque-Côte Radieuse en Fédérale 2. Surtout les anciens et actuels hommes forts du projet columérin étaient désireux de lui offrir une autre sortie que celle proposée en 2016 par le club où il aura fait la quasi-intégralité de sa carrière.

Le stade Michel-Bendichou à Colomiers

Le stade Michel-Bendichou à ColomiersIcon Sport

Dimanche, "Pedro" comme l'appellent ses coéquipiers d'aujourd'hui et d'hier aura sans nul doute "un petit pincement au coeur mais il aura l'ovation qu'il mérite" selon Guillaume Vilaceca, ancien deuxième ligne de Perpignan,qui a pris sa retraite la saison dernière.

Guillaume Vilaceca, nouveau capitaine de Perpignan - 20 avril 2013

Guillaume Vilaceca, nouveau capitaine de Perpignan - 20 avril 2013Icon Sport

En attendant, après près de six mois de championnat , ce qui s'apparente à sa dernière aventure (il a signé pour un an à Colomiers) est d'ores et déjà jugé satisfaisante par le staff columérin actuel, "ravi d'avoir dans ses rangs un joueur de sa pointure" comme le signalait cette semaine l'entraîneur des avants Marc Dantin.

Marc Dantin - périgueux narbonne - 24 septembre 2011

Marc Dantin - périgueux narbonne - 24 septembre 2011Icon Sport

À Colomiers, celui qui fait figure d'ancien ou de vieux sage à 33 ans pour ses jeunes coéquipiers n'a pas débarqué en terrain inconnu. Il est tout simplement venu s'ajouter à une colonie catalane déjà riche. Le cinquième élément d'une liste où l'on retrouve l'arrière Cédric Coll (29 ans, passé par les juniors de l'Usap entre 2006 et 2008 puis en équipe première lors de la saison 2008-2009 où il fit trois feuilles de matchs), le troisième ligne Romain Bézian (29 ans et joueur de l'Usap entre 2010 et 2013), le pilier Thomas Dubois (28 ans, formé à Perpignan) et le centre Fabrice Catala (25 ans, passé par l'Usap entre 2011 et 2013).

Romain Bezian (Colomiers)

Romain Bezian (Colomiers)Icon Sport

Il faudrait même y rajouter le deuxième ligne Yohan Vivalda retourné à l'Usap en 2015 après deux saisons à Colomiers. Il faisait notamment partie des joueurs recrutés dans les bagages de Bernard Goutta lors de sa première saison à la tête de Colomiers lors de la saison 2012/2013 comme Cédric Coll et Thomas Dubois. Fabrice Catala suivra à l'été 2013 alors que Romain Bézian s'engagera deux ans plus tard à l'été 2015 en provenance de Tarbes.

Yohan Vivalda (Perpignan) - novembre 2016

Yohan Vivalda (Perpignan) - novembre 2016Icon Sport

Ce dernier a notamment la particularité avant de connaître les équipes de jeunes et la première de l'Usap d'avoir été formé au foyer laïque du Haut-Vernet à quelques encablures de la cathédrale d'Aimé-Giral.

Une bande qui joue de bien mauvais tours à son ancien club

Est-ce que c'est cette proximité et le fait d'avoir porté le maillot Sang et Or qui fait que Colomiers est depuis la saison 2014/2015 devenu la "bête noire de l'Usap" (trois victoires pour un nul et une seule défaite ) comme nous le rappelait cette semaine Guillaume Vilaceca. Celui qui s'occupe désormais des Crabos perpignanais avec l'ancien centre international et catalan pure souche également David Marty avoue se méfier de cette équipe columérine : "C'est la plus catalane des équipes après l'Usap. C'est pour ça que c'est toujours un match un peu particulier. Tous ces catalans qui reviennent chez eux à Aimé-Giral ont envie de montrer leurs qualités. Ce sont des matchs à prendre très au sérieux."

David Marty va vivre son dernier match à Perpignan

David Marty va vivre son dernier match à PerpignanIcon Sport

Même son de cloche justement du côté de David Marty, champion de France en 2009 avec son ami Jean-Pierre Pérez qui livre un constat lucide et admiratif : "beaucoup de joueurs sont allés après les Espoirs de l'Usap à Colomiers pour se relancer dans le sillage de Bernard Goutta notamment. Je trouve que c'est un bon club, familial, qui joue le haut du tableau et c'est tout à leur honneur. C'est une équipe qui est toujours accrocheuse, difficile à manœuvrer car ils sont costauds dans les rucks, en défense, en conquête, ils s'appuient beaucoup sur ça."

Des similitudes avec une certaine équipe sang et or ? Bon sang catalan ne saurait mentir...

Par Enzo Diaz.

Contenus sponsorisés
0
0