Icon Sport

Biarritz rafle le derby basque sur le fil

Biarritz rafle le derby basque sur le fil

Le 03/02/2018 à 22:33Mis à jour Le 03/02/2018 à 23:56

Mené et sérieusement bouscule par Bayonne jusqu’à la 75e, Biarritz a finalement mis la main sur ce derby basque grâce à un essai de Singer à cinq minutes de la sirène pour le compte de la 22ème journée. Le BO fait un grand pas vers les phases finales. Bayonne doit se contenter d’un bonus défensif frustrant.

Eurosport Player : Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

L’Aviron peut repartir d’Aguiléra avec des regrets. Après une entame délicate, Bayonne s’est donné les moyens de remporter un quatrième succès de rang dans le jardin biarrot. Remis dans le coup grâce à une interception décisive de Laveau (28e), les hommes de Pierre Berbizier et Vincent Etcheto sont passés tout proche d’un gros coup dans ce derby basque qui a tenu ses promesses, notamment en première période. Mais Biarritz, au prix d’un ultime effort, un peu contre le cours du jeu, sort finalement vainqueur de ce match joué sous le déluge. Et file désormais vers les phases finales.

Bayonne avait pourtant tout renversé

Le BO, qui n’avait plus gagné depuis novembre 2011 contre Bayonne à Aguiléra, a longtemps cru que son éternel rival basque allait se transformer en véritable bête noire. Malgré un début de match idéal, marqué notamment par un essai précoce de Ximun Lucu (6e), Biarritz a totalement relancé son ennemi juré juste avant la demi-heure de jeu. Un jeu au pied mal senti de l’arrière biarrot a d’abord envoyé Martin Laveau sur orbite (28e). Les Bayonnais, revigorés, ont ensuite profité d’un carton jaune de Bastien (34e) pour enfoncer le pack adverse et signer un essai de pénalité (36e), après une mêlée à 5m de la ligne des locaux.

Mais, en tête à la pause (10-14), l’Aviron a laissé filer l’occasion d’enfoncer le clou dès le retour des vestiaires, à 15 contre 13. Et Martin Bustos Moyano regrettera sans doute un moment cette pénalité manquée à 45m face aux perches (52e). Un simple coup de pied qui aurait peut-être changé beaucoup de choses, dans la gestion de ce second acte. Malmené, Biarritz a finalement fait le dos rond, pendant de longues minutées auréolées d’une ribambelle de fautes de mains. Jusqu’à cet essai libérateur de Singer (75e).

Le BO a un pied en phases finales

Le Parc des Sports d’Aguiléra reste donc forteresse imprenable. Et ce pour la 22e fois consécutive. Gonzalo Quesada peut serrer le point. Car cette précieuse victoire, tant d’un point de vue comptable que symbolique, rapproche sérieusement son équipe des phases finales et lui permet de rester à portée de fusil de Grenoble, 4e avec deux unités d’avance au classement.

L’Aviron Bayonnais, qui a donc perdu les deux derbys basques de la saison après sa défaite au match aller à Jean Dauger, peut se consoler en se disant qu’il est seulement le deuxième club, après Dax, à glaner un point de bonus défensif d’un déplacement sur la pelouse de Biarritz, cette saison. Un point qui ramène les Basques à cinq points du TOP 6. Provisoirement en tout cas, en attendant le déplacement de Colomiers à Perpignan demain, pour le match de clôture de cette 22e journée de PRO D2.

Vidéo - Le BO a un pied en phases finales

03:13
0
0