Eurosport

Biarritz ne méritait guère mieux

Biarritz ne méritait guère mieux

Le 17/12/2017 à 16:05Mis à jour Le 17/12/2017 à 16:34

Dax s’évite une grosse crise de foie avant Noël. Après cinq défaites consécutives et un mois et demi de disette, l’USD renoue avec la victoire et sort de la zone rouge de relégation

Courageux et réalistes, les Landais ont fait la course en tête tout au long de la partie, bien lancés par le seul éclair du match signé Bureitakiyaca (9e). Biarritz, beaucoup trop brouillon, aurait pu réaliser le hold-up parfait en toute fin de match mais peut s’estimer déjà heureux de repartir avec un point de bonus défensif. Gonzalo Quesada peut faire la moue à l’issue de cette 16e journée. Car le BO perd le contact avec le quatuor de tête (Montauban, Mont-de-Marsan, Perpignan, Grenoble) et voit sa place dans le TOP 6 désormais menacée par le retour de Béziers au classement.

Dax s’évite une grosse crise de foie avant Noël. Après cinq défaites consécutives et un mois et demi de disette, l’USD renoue avec la victoire et sort de la zone rouge de relégation. Courageux et réalistes, les Landais ont fait la course en tête tout au long de la partie, bien lancés par le seul éclair du match signé Bureitakiyaca (9e). Biarritz, beaucoup trop brouillon, aurait pu réaliser le hold-up parfait en toute fin de match mais peut s’estimer déjà heureux de repartir avec un point de bonus défensif. Gonzalo Quesada peut faire la moue à l’issue de cette 16e journée. Car le BO perd le contact avec le quatuor de tête (Montauban, Mont-de-Marsan, Perpignan, Grenoble) et voit sa place dans le TOP 6 désormais menacée par le retour de Béziers au classement.

Maurice-Boyau aura tremblé jusqu’au bout, avant d’exulter. Le BO, toujours dans le coup au tableau d’affichage jusqu’à la dernière seconde, aurait pu s’offrir une balle de match sans ce lancer en touche pas droit à trente secondes de la sirène, au niveau des 22m landais. Mais, soyons clairs, un succès biarrot aurait relevé du casse de la saison. Lents et imprécis, les Basques ont, encore une fois, fait l’étalage de toutes les difficultés rencontrées loin d’Aguilera.

Un exploit personnel pour mater Biarritz

Biarritz n’a pas su profiter de la mauvaise passer traversée par les Dacquois pour aller chercher son deuxième succès à l’extérieur de la saison. Une pression folle pesait pourtant sur les épaules des hommes de Raphaël Saint-André, un mois et demi après le dernier succès de l’USD face à Aurillac.

Mais la fusée Bureitakiyaca a remis la tête de son équipe à l’endroit, dès la 9e minute de jeu. Un brin chambreur d’ailleurs, l’ailier landais face à Hamdaoui, après une course de 60m sur son aile suite à une interception bien sentie sur un jeu au pied de Bernard. Mais quel sprint !

Le pied de Nicolas Cachet, auteur d’un cinq sur cinq, a ensuite permis à Dax de tenir en respect un BO trop indiscipliné en seconde période. Dax s’offre un sacré bol d’air, dans sa lutte à distance avec ses concurrents pour le maintien.

Contenus sponsorisés
0
0