Icon Sport

Béziers facile vainqueur de Narbonne avec 10 essais marqués

Béziers facile vainqueur de Narbonne avec 10 essais marqués

Le 11/03/2018 à 16:10Mis à jour Le 11/03/2018 à 18:48

Quatrième victoire de rang pour Béziers sur le terrain de Narbonne sur le score de 68 à 21. Victorieux avec le bonus offensif, les Biterrois restent collés à Biarritz au classement général de Pro D2. Lanterne rouge, Narbonne n'a rien pu faire et n'a pas été aidé par l'expulsion de Paulino sur un mauvais geste d'humeur sur Chevtchenko. La fin d'année s'annonce difficile pour les Narbonnais.

Voilà onze ans que Béziers ne s’était pas imposé à Narbonne. Mais face à un adversaire totalement tourné vers la Fédérale 1 et qui a perdu la volonté de se battre, la satisfaction s’en trouvera forcément relative. Le derby a pris des airs de séance d’entraînement dirigée pour l’ASBH, qui a humilié le RCNM au Parc des Sports et de l’Amitié (21-68), lui passant dix essais. Une promenade de santé et surtout une excellente opération pour les partenaires de Jonathan Best, qui portent à neuf points leur avance sur Bayonne, septième.

Jonathan Best - Beziers

Jonathan Best - BeziersIcon Sport

Difficile de tirer un quelconque enseignement de cette partie, si ce n’est pour les prochains adversaires de Narbonne qui savent un peu plus à quoi s’en tenir. Le score était déjà de 21-0 en faveur des visiteurs au quart d’heure de jeu, qui a donné le ton de toute la rencontre. Chaque fois que Béziers a voulu placer une banderille, cela a fait mouche.

En voyant que ce serait si facile, les Héraultais ont desserré la vis en défense, ce qui explique les trois essais narbonnais, dont deux sont l’œuvre de Paul Belzons (22e, 56e). Un peu comme l’avait fait Biarritz il y a un mois après avoir mené 42-3 à la mi-temps.

Paul Belzons - Narbonne

Paul Belzons - NarbonneIcon Sport

Encore un triplé pour Ratini à Narbonne

Pour ne rien arranger, Narbonne a joué à quatorze toute la seconde période suite au carton rouge direct adressé à Maselino Paulino (38e). Acteur actif de la corrida de ce dimanche après-midi, Alipate Ratini s’est offert un triplé (12e, 27e, 60e) comme il l’avait déjà fait l’an dernier au Parc des Sports et de l’Amitié, avec Perpignan.

Vidéo - Voilà onze ans que Béziers ne s’était pas imposé à Narbonne, c'est chose faite et de quelle manière

02:37

À noter que seul un des treize essais de la partie n'a pas été transformé, ce qui a contribué à rendre le score si large. Un match riche en points à défaut de suspense à l’issue duquel Béziers a un pied et demi en phases finales.

Contenus sponsorisés
0
0