Icon Sport

Bayonne cartonne Carcassonne, Grenoble stoppé chez la lanterne rouge... les résultats de la soirée

Bayonne cartonne Carcassonne, Grenoble stoppé chez la lanterne rouge... les résultats de la soirée
Par Rugbyrama

Le 23/02/2018 à 20:51Mis à jour Le 23/02/2018 à 21:28

Bayonne stoppe la série de Carcassonne en l'emportant à domicile 52 à 21. Grenoble perd une occasion de recoller Mont-de-Marsan. Massy et Vannes se donnent de l'air en gagnant sur leurs terres et s'éloignent de la zone de relégation. Narbonne stoppe sa série de 5 defaites consécutives.

Bayonne - Carcassonne : 52 -26

C’est avec un large succès bonifié 52-26 que Bayonne s’est défait de Carcassonne ce vendredi lors de la 24e journée de Pro D2. Les offensives basques (7 essais à 4) et le carton rouge de Tagotago ont fait la différence lors ce duel qui voit l’Aviron intégrer le Top 6 du classement avant le Colomiers - Béziers de dimanche.

Avant la 28e minute, l'opposition était plutôt équlibrée. Mais Tagotago a réalisé ce plaquage cathédrale à retardement sur Bustos Moyano qui a tout changé. Avant cela, le coup d’envoi avait été récupéré par Laveau qui a marqué le premier essai au bout de quelques secondes ! Mais les Carcassonnais ont répondu avec un essai deux minutes plus tard (Burduli) et leurs possessions de balles laissaient augurer d’un combat équilibré lors de ce choc entre candidat à la qualification et au maintien. Mais par la suite, ce fut un récital des gars de l’Aviron qui mettent fin à cette série de quatre succès de rang pour l’USC.

Narbonne - Grenoble : 29 - 29

"Je me sens un peu trahi. Les joueurs doivent prendre leurs responsabilités car ils ont le destin du club entre leurs mains". Les mots de Bernard Archilla, président du Racing, avant la rencontre, étaient forts. Ils ont été entendus. Narbonne a réalisé un match plein mais n’est pas payé contre Grenoble (29-29). Le RCNM stoppe tout de même une hémorragie de cinq défaites de suite et reprend un peu d’honneur et de confiance, même si Carcassonne est encore à huit points au-dessus.

Les Isérois ont été dominés de manière très surprenante dans la conquête. Ils peuvent remercier David Mélé, auteur de 19 points et d’un 100% au pied. Deux essais sur des exploits individuels de trois-quarts leur permettent de ne pas trop enrayer une belle dynamique après les victoires contre Vannes et Montauban. La journée est finalement bénéfique pour les hommes de Stéphane Glas qui distancent désormais Biarritz de trois points.

Massy - Soyaux-Angoulême : 23 - 14

Massy se donne de l'air. 14e au coup d'envoi, et dans une spirale négative avec un seul succès lors de leurs 5 derniers matchs, les massicois ont relevé la tête à domicile en dominant Soyaux-Angoulême (23-14). Le fruit de deux essais signés par le capitaine Desassis aux 10e et 60e. Girard a assuré le reste des points au pied, malgré deux échecs en première période. Sans démériter et après avoir souffert en mêlée, le SA XV a redressé la barre en fin de match.

Après un temps fort dans les 22, avec des mêlées dominatrices, les Charentais ont trouvé la brèche par Labadie suite à bon service au pied de Briscadieu (71e). Mais l'indiscipline chronique des Charentais les a privé de tout espoir et du moindre point.

Aurillac - Dax : 36 - 24

Il valait cher pour le maintien que ce duel au stade Jean-Alric et ce sont les Aurillacois qui se sont rassurés en retrouvant le gout de la victoire. Néanmoins, ils laissent filer un bonus offensif qui semblait à leur portée tant ils ont dominé en conquête. Les Cantaliens ont marqué trois essais par Paul Boisset (21’), Utu Maninoa (52’) et Jone Waqaliva (72’) mais ont, semble-t-il, fait preuve d’un peu de suffisance dans le final.

Il ne faut cependant pas enlever le mérite des Dacquois qui ont cru jusqu’au bout en leurs capacités pour s’offrir trois beaux essais avec le doublé de Pierre Justes (28’ et 75’) et la réalisation de Jean-Matthieu Alcalde (78’). Avec quatre cartons, cette rencontre aura aussi été marquée par l’indiscipline et une certaine maladresse dans le dernier geste. Les Landais repartent bredouilles de ce voyage.

Vannes - Nevers : 34 - 26

Une sacrée bouffée d’air pur ! Vannes s’est offert un précieux succès dans la course pour le maintien devant Nevers (34-26). Alors que Carcassonne revenait fort dans la foulée de Vannes ces dernières semaines, le club breton devait éviter un cinquième revers à la maison pour ne pas se fragiliser avant une fin de saison délicate à gérer. Vendredi soir, les Bretons cafouillaient leur rugby en première période, avec une défense très perméable. Les Bourguignons en profitaient pour inscrire 4 essais (Bonvalot, Toleafoa, Curie et Raisuque) et mener 16-26 à la pause. Vannes ne coulait pas grâce à la botte de Moeke et aux fautes neversoises.

Au retour des vestiaires, les Bourguignons restaient indisciplinés (carton jaune à Quercy, 43e). Les Vannetais serraient les rangs en défense et prenaient enfin le match à leur compte. Ils appuyaient sur l’accélérateur, notamment autour de la paire de centre Hickes-Mourot et de l’arrière Bouthier. Celui-ci s’offrait un énorme rallye au milieu du terrain pour un essai de Duplenne (54e). Les Bretons déroulaient ensuite face à des Neversois groggy. Et infligeaient un 18-0 aux visiteurs dans ce deuxième acte. Au final, Vannes s’impose 34-26, pousse un grand ouf de soulagement et double son adversaire du jour au classement. En face, Nevers peut s’interroger sur ce voyage à vide qui semblait pourtant si bien engagé.

Contenus sponsorisés
0
0