Icon Sport

Pro D2 - Béziers : Ratini fixé ce soir

Béziers : Ratini fixé ce soir
Par Rugbyrama

Le 14/08/2018 à 14:23Mis à jour Le 15/08/2018 à 09:56

PRO D2 - D’après des informations du Midi Libre, Alipate Ratini pourrait être bientôt licencié par l’ASBH. Une vérité. Mais l’autre hypothèse étudiée par le club est d’offrir une dernière chance au Fidjien, sous des conditions strictes. Les dirigeants biterrois prendront leur décision ce soir, à l’issue d’une réunion décisive pour l’ailier.

Son plaquage “cathédrale” en amical face à Montpellier (défaite 20-24) le jeudi 9 août a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Sanctionné d’un carton rouge, Alipate Ratini sera suspendu pour la première journée de ProD2 vendredi à la Méditerranée, face à Soyaux-Angoulême (20h). Et depuis son geste dangereux, le Fidjien n’a plus participé à un seul entraînement avec le groupe professionnel de l'AS Béziers Hérault.

Alipate Ratini (Beziers)

Alipate Ratini (Beziers)Icon Sport

Mais peut-on réellement envisager de licencier pour faute grave un joueur, à cause d’un fait de jeu? Non. Si les dirigeants biterrois envisagent aujourd’hui de se séparer de leur ailier, c’est d'abord parce que ce dernier a multiplié les entorses au règlement depuis son arrivée au club (novembre 2017). Connu pour ses frasques extra-sportives, à l’origine de ses ruptures de contrats anticipées au Stade Français, à Grenoble et à Perpignan, Ratini s’est fait fracturer la mâchoire en soirée la saison passée et a été indisponible durant un mois. L’Îlien a aussi été coupable de manquements aux règles fixées à l’ensemble du groupe professionnel au quotidien. A plusieurs reprises, l’an dernier et durant la préparation cet été, il est arrivé en retard aux entraînements ou a été absent à certaines séances. Des faits qui peuvent justifier, cette fois-ci, un licenciement pour faute grave…

Un facteur X sur le pré

Mais les dirigeants biterrois n’ont pas encore pris leur décision et pencheraient même plus pour une seconde option : offrir une ultime chance à Alipate Ratini, sous des conditions strictes. Le Fidjien n’aurait plus le droit à l’erreur et devrait aussi se faire aider pour traiter sa dépendance présumée à l’alcool.Alors, pourquoi les co-présidents Pierre-Olivier Valaize et Cédric Bistué ainsi que les entraîneurs David Aucagne et David Gérard pourraient se montrer une dernière fois clément envers leur joueur ? Car ils savaient, lorsqu’ils ont recruté Ratini l’an passé avant de le prolonger cet été (un an), qu’ils prenaient des risques. Et le fait de le licencier en ce début de saison serait un aveu d’échec.

Ratini (Béziers)

Ratini (Béziers)Icon Sport

Deuxième raison : l’intéressé est aujourd’hui le meilleur trois-quart biterrois. Son talent est intact et il peut faire des différences à tout moment (6 essais en 10 matchs l’an dernier). Un facteur X sur et en dehors du terrain…Avec le départ du meilleur marqueur d’essais de l’histoire de l’ASBH cet été, Sabri Gmir, Béziers ne pourrait plus compter à l'aile que sur Rawaca et Touizni (plus un jeune, Ballu) en cas de départ de l’îlien… Risqué en cas de blessures !Alors, Alipate Ratini portera-t-il encore les couleurs Rouge et Bleu cette saison ? Réponse attendue ce soir, après une réunion décisive pour son avenir.

Par Julien LOUIS

Contenus sponsorisés
0
0