Icon Sport

Pro D2 - Plombé par les absences, Dax a déjà grillé de nombreux jokers

Plombé par les absences, Dax a déjà grillé de nombreux jokers

Le 08/12/2016 à 16:59

PRO D2 - Malgré un départ canon, les Dacquois ont reculé au classement au fil des semaines. La faute à une mauvaise passe et de nombreuses blessures. A Carcassonne, les Dacquois doivent réagir vendredi soir (20h).

Le championnat de Pro D2 est extrêmement serré. Si une série de trois ou quatre victoires peut vous envoyer dans le peloton des postulants à la qualification, l'inverse vous renvoie immédiatement dans le bas du classement. C'est l'histoire de l'US Dax de ce début de saison. Après une belle entame de championnat, les Dacquois viennent d'enchaîner cinq défaites de rang, dont trois à domicile, et se retrouvent aujourd'hui à trois points de Béziers, le premier relégable.

Une dizaine de joueurs à l'infirmerie

Comment expliquer un tel effondrement après avoir battu Aurillac, Perpignan chez lui, Oyonnax ou encore Biarritz ? Jérôme Daret décrit les maux landais du moment : "On n'arrive pas à performer car on a du déchet. On n'arrive pas à être aussi performant qu'en début de saison sur nos temps forts. Les joueurs ont un bon état d'esprit. Ils ont envie de jouer. Maintenant, il faut cadrer un peu les choses et retrouver un peu de sérénité à des moments clés, notamment sur certaines phases de conquête et défensivement. On sait sur quoi on doit travailler, on connaît nos forces aussi. On a gagné des matches à l'arraché, on en a perdu à l'arraché. Le ballon est ovale donc il faut faire en sorte qu'il rebondisse du bon côté".

Ignacio Mieres (Dax)

Ignacio Mieres (Dax)Icon Sport

Si le jeu dacquois n'est plus aussi efficient qu'en début de saison, c'est notamment en raison d'un effectif très amoindri pendant cette période. L'équipe a dû faire avec une dizaine de joueurs à l'infirmerie, les absences de ces deux internationaux, Tuineau et Fa'anunu, qui étaient avec les Tonga pour les tests de novembre (victoires contre l'Espagne, les USA et l'Italie, NDLR), celle de l'ouvreur argentin Ignacio Mieres parti pour raison personnelle en argentine, ou encore celle du centre fidjien Apisai Naqalevu (suspendu) lors de la dernière défaite à domicile face à Albi.

"On a eu quelques blessés au même poste, c'est ce qui nous a créé quelques soucis", précise Jérôme Daret. Pour illustrer les propos du manager, contre Albi, l'équipe ne pouvait compter que sur un talonneur, Delonca, et deux deuxième ligne, Tuineau et Ceyte.

Des entames à revoir

Ces absences donnent un début de réponse au problème dacquois du moment, mais elles n'expliquent pas tout. Les joueurs du duo Saint-André/Furet ont pris la fâcheuse habitude de démarrer leurs rencontres après quarante minutes de jeu. Ultime exemple : contre Albi, le réveil landais a sonné à la mi-temps quand le panneau d'affichage marquait 6-20 en faveur des Tarnais. "On a fait une mi-temps indigne du niveau de la Pro D2. Absents en conquête, absents en défense. Quand on est mené 20-6, c'est trop tard pour gagner un match de rugby" , déclarait Raphaël Saint-André après une rencontre perdue finalement 19-23.

Raphaël Saint-André, entraîneur de Dax - octobre 2015

Raphaël Saint-André, entraîneur de Dax - octobre 2015Icon Sport

Désormais, les Dacquois sont bien dans la lutte pour le maintien. Mais est-ce là une surprise ? "La Pro D2 c'est ça", souffle Jérôme Daret . "On savait qu'on allait vivre ce genre de moment. Toutes les équipes le vivent. Maintenant on n'a pas à subir cette situation. Il faut l'accepter car c'est la réalité, mais on doit réagir. On a cinq défaites consécutives mais on prend malgré tout quelques points (trois bonus défensifs, NDLR). On est a 25 et il faudrait que l'on arrive à la trêve avec 30 points. Faire un bon match à Carcassonne en ramenant un point ce serait génial et conclure par une victoire à la maison contre Béziers ce serait parfait".

"Nous sommes en danger et il va falloir réagir", juge le président Philippe Celhay sur le site du club. "On va à Carcassonne. On va faire rentrer des joueurs blessés. J'espère qu'on fera un très bon match et qu'on va battre Béziers chez nous ensuite". Pour cette rencontre à Carcassonne (vendredi, 20h), les Dacquois enregistrent les retours du talonneur Béthéry, du 3e ligne Chiappesoni et des trois quarts Naqalevu, Devade et Prat.

Contenus sponsorisés
0
0