Icon Sport

Pro D2 - Montauban, pas de stars et pourtant...

Montauban, pas de stars et pourtant...

Le 27/01/2017 à 14:37Mis à jour Le 27/01/2017 à 14:39

PRO D2 - Le scénario mouvementé de la fin de saison dernière avec les départs du duo Péméja-Motte laissait craindre le pire pour Montauban. Et pourtant, quelques mois plus tard, force est de constater que l'USM déjoue tous les pronostics en étant en tête du championnat. Les Sapiacains ne laissent plus personne indifférent. Difficile désormais de croire à un simple coup du hasard. Explications.

Des fondations solides

"On n'a pas de pétrole mais on a des idées !", plaisante dans un premier temps Pierre-Philippe Lafond. En clair, le nouveau duo d'entraîneurs de Montauban Pierre-Philippe Lafond/Chris Whitaker s'est largement creusé la cervelle durant l'intersaison pour mettre en place un projet de jeu clair et efficace pour permettre aux groupe de s'épanouir. Pas de vacances et beaucoup de travail pour les deux hommes mais l'ancien pilier rappelle toutefois qu'il n'est pas reparti de zéro en début de saison. "On a la chance de bosser avec un groupe dont les bases ont été posées par Xavier Péméja et Philippe Motte en Fédérale 1. C'est un groupe consciencieux, appliqué et très professionnel", explique-t-il.

La joie de Montauban

La joie de MontaubanIcon Sport

Un binôme sur la même longueur l'ondes

Mais l'ancien joueur de l'USM, de Brive et de Bayonne a aussi la chance de travailler aux côtés d'un autre entraîneur qui partage ses idées. Pour Pierre-Philippe Lafond, Chris Whitaker n'était pas un inconnu. "J'ai eu la chance que Chris me rejoigne cette année. On a de très bonnes affinités. On a passé notre diplôme ensemble donc on se connait très bien. J'avais vu comment jouait Narbonne sur le plan offensif. Cela correspondait à ce que j'avais envie de faire. Je savais qu'on allait trouver un terrain d'entente. En plus, on avait déjà échangé à Marcoussis lors de notre passage du DES. On était vraiment sur la même longueur d'ondes donc tout a été très vite".

Pierre-Philippe Lafond et Chris Whitaker (Montauban) - janvier 2017

Pierre-Philippe Lafond et Chris Whitaker (Montauban) - janvier 2017Icon Sport

Une vision constamment à court terme

Très joueuse, meilleure défense du championnat, l'équipe montalbanaise semble maîtriser plusieurs styles de rugby. Aussi bien capable de faire la différence par ses trois-quarts qu'avec ses avants comme contre Soyaux-Angoulème (27-3) lors de la dernière journée. "C'était notre volonté d'avoir une équipe complète, capable de jouer un rugby efficace et capable de s'adapter à l'adversaire, à l'arbitre et aux conditions climatiques. On voulait être performant en maîtrisant toutes les formes de jeu. Aujourd'hui, une équipe doit être mixte et maîtriser toutes les formes de jeu du rugby pour être performante", souligne Lafond. Mais le groupe du duo Lafond/Whitaker semble aussi bien à l'aise à l'extérieur qu'à domicile, cassant les codes habituels de notre championnat. "Par rapport à notre manière de fonctionner, on préfère raisonner à court terme. On préfère construire une équipe la plus performante possible pour chaque match plutôt que de privilégier certains matches. On joue tous les matches à fond".

Pierrick Esclauze (Montauban)

Pierrick Esclauze (Montauban)Icon Sport

Des supporters et un stade mythique

Autre atout de poids et non des moindres pour Montauban : ses supporters et sa fameuse cuvette de Sapiac. "On a la chance d'avoir un public fidèle qui fait les déplacements. On n'est pas dans un département très riche. On sait qu'ils font des sacrifices pour nous soutenir. En retour, on essaye de leur rendre ce qu'ils nous donnent. C'est normal", raconte Lafond. "Pour moi, la cuvette de Sapiac est un des plus beaux stade de France. C'est un stade mythique. Il représente vraiment la ville, le département et la ferveur des supporters autour de l'équipe. C'est vraiment un lieu de communion et de rassemblement pour les personnes. On s'y retrouve pour soutenir l'USM. C'est bien et il faut que cela perdure. On identifie le club par ce stade. Sapiac est Montauban. C'est un stade qui est chargé d'histoire. Cela permet aux joueurs de se transcender".

Contenus sponsorisés