Icon Sport

PRO D2 - 19e journée : Mont-de-Marsan, c'est du sérieux ! (34-16)

Mont-de-Marsan, c'est du sérieux !

Le 29/01/2017 à 16:06Mis à jour Le 29/01/2017 à 16:33

PRO D2 - Sur sa pelouse du stade Guy-Boniface, Mont-de-Marsan a remporté une victoire bonifiée face à Montauban, l'ancien leader (34-6). Très fort.

Que cette Pro D2 est passionnante… Elle a encore livré un très intéressant duel qui a vu le Stade montois faire tomber le leader. Et de quelle manière ! Pour ce faire, il y a eu une très bonne entame des Landais qui ont bousculé leur adversaire. L’US Montauban a semblé bien loin de son meilleur niveau mais comme l’a glissé Pierrick Esclauze après la rencontre au micro d’Eurosport : "On avait la pression et peut-être que l’on n’a pas su la gérer". Comprenez donc la pression de la première place qui est désormais occupée par l’US Oyonnax.

Sous un magnifique soleil, Mont-de-Marsan s’est rapidement mis à l’œuvre pour tenter de se rendre l’après-midi un peu plus "facile". Beka Gorgadze ouvrait le bal (3e) et Vilikisa Salawa prenait la relève (9e) sur deux beaux mouvements bien construits dans les 22 derniers mètres. Sans véritablement comprendre ce qu’il se passait, Montauban semblait spectateur d’un match débuté sur un niveau d’intensité élevé. Ces 10 premières minutes totalement manquées s’avèreront fatales car la confiance avait déjà choisi son camp.

La meilleure défense du championnat a vacillé

Avec seulement 26 essais encaissés avant ce match et 322 points concédés, l’USM se présentait à Guy Boniface avec un statut de "meilleure défense". On ne l’a pas reconnu. Quand Agustin Ormaecha posait son cadrage-débordement et inscrivait le troisième essai montois, on semblait même un peu surpris (27e). Alors que dire sur le quatrième essai œuvre de Matty James, sautant dans l’en-but, après la remontée de Yoann Laousse Azpiazu (53e). Le SMR a pratiqué du beau jeu et son ouvreur a en plus réalisé un 100% au pied (6 sur 6).

Les portes du Top 5 s’ouvrent à nouveau aux Landais qui ont mis du temps pour répondre présent dans le secteur de la mêlée fermée, qui ont parfois balbutié au retour des vestiaires avec du déchet offensif mais qui retiendront leur opportunisme durant un peu plus de 40 minutes. Malgré un réveil sur la fin, avec l’essai de Waisele Sukanaveita (61e), les Tarn-et-Garonnais concèdent une troisième défaite de rang à l’extérieur. Ils n’occupent plus le fauteuil de leader, la faute à une défense qui constituait jusqu’ici un vrai point fort.

Contenus sponsorisés