Icon Sport

PRO D2 - Nalaga, Petitjean, Puricelli, Monribot... Notre XV de la saison 2015-2016

Nalaga, Petitjean, Puricelli, Monribot... Notre XV de la saison de Pro D2

Le 08/06/2016 à 09:28

PRO D2 - Lyon et Bayonne seront donc les deux promus en Top 14 la saison prochaine. On vous propose notre équipe-type de la saison en Pro D2. Avec quatre Lyonnais. Et trois Bayonnais.

15. Jack McPhee (Aurillac)

La justesse de son jeu au pied ainsi que la qualité de ses relances et son adresse sous les ballons hauts font du Néo-Zélandais le meilleur arrière du championnat. 25 matches disputés, tous comme titulaire et 4 essais inscrits..

14. Toby Arnold (Lyon)

Au Lou depuis 2014, l'ailier néo-Zélandais ne cesse d'étonner année après année. Et cette saison, son potentiel a vraiment explosé avec 16 essais inscrits, faisant de lui le meilleur marqueur du championnat. Sa vitesse et ses appuis déroutants risquent à nouveau de faire des dégâts en Top 14 la saison à venir.

13. Afusipa Taumoepeau (Albi)

A la fois véloce et puissant, Afusipa Taumoepeau a fait un malheur au sein de l'attaque albigeoise. Auteur de 5 essais cette année, le centre australien a notamment fait un début de championnat explosif. De quoi taper dans l’œil du Castres Olympique dont il portera les couleurs l'an prochain.

12. Hemani Paea (Lyon)

Clef de voûte du système offensif lyonnais, le Tongien a marqué 8 essais cette année. Véritable bulldozer, il a permit de par son physique hors-norme doublé d'une bonne technique d'ouvrir des espaces pour ses partenaires. Il s'est aussi montré intraitable quand il s'agissait de défendre.

Hemani Paea (Lyon) face à Aurillac - 25 février 2016

Hemani Paea (Lyon) face à Aurillac - 25 février 2016Icon Sport

11. Napolioni Nalaga (Lyon)

Avec son compère Toby Arnold, l'ailier fidjien a affolé les compteurs. Deuxième meilleur marqueur de l'exercice 2015-2016 (14 essais), l'ancienne terreur clermontoise a marqué de son empreinte le championnat de Pro D2 cette saison.

10. Maxime Petitjean (Aurillac)

Il est l'un des artisans principaux du superbe parcours des Aurillacois. Meilleur réalisateur du championnat avec 390 points inscrits, l'ouvreur cantalien a mené son équipe jusqu'aux portes du Top 14 grâce à sa précision face aux poteaux.

9. Maxime Lucu (Biarritz)

Troisième meilleur réalisateur de Pro D2 avec 272 points inscrits dont 6 essais marqués, la saison du demi de mêlée biarrot a été bien remplie. Déjà performant l'année passée, Maxime Lucu a ce coup-ci pris une nouvelle dimension. Joueur complet, il s'est imposé comme l'un des leaders du BO, par son rendement offensif et ses qualités de stratège.

Maxime Lucu (Biarritz) - mars 2016

Maxime Lucu (Biarritz) - mars 2016Icon Sport

8. Karl Chateau (Perpignan)

Il a porté à lui seul l'Usap cette saison. Fort techniquement, Chateau s'est souvent sorti de situations périlleuses derrière sa mêlée. 24 matches disputés et 6 essais inscrits. Une bien belle performance.

7. Julien Puricelli (Lyon)

Il a rayonné dans les airs et son abattage fut exceptionnel. L'homme de base du pack rhodanien, c'est lui. 27 matches dont 25 en tant que titulaire (pour 4 essais marqués) : l'un des grands artisans dans le titre de champion de France décroché par le Lou.

6. Jean Monribot (Bayonne)

Monstrueux. Tout simplement. Un engagement sans faille, un roc en défense et un gratteur infatigable. 6 essais marqués cette saison en 23 matches disputés. Si Bayonne retourne en Top 14, il n'y est pas étranger.

5. Felix Lambey (Béziers)

C'est une magnifique découverte. Et Lyon a bien fait de le prêter afin qu'il s'aguerrisse (28 matches joués). Précieux dans les airs, il a étonné de par sa mobilité et son engagement dans les rucks. A 22 ans, il va découvrir le Top 14 l'an prochain. Et nul doute que l'ancien international U20 sera l'une des attractions.

Phoenix Battye et Felix Lambey (Béziers) - 4 décembre 2015

Phoenix Battye et Felix Lambey (Béziers) - 4 décembre 2015Icon Sport

4. Masalosalo Tutaia (Mont-de-Marsan)

Déjà nommé la saison dernière pour le titre de meilleur joueur de la saison, le deuxième ligne montois a de nouveau excellé au sein du pack de son équipe. Un combattant hors pair, mobile et surpuissant. Il a fait bien des dégâts dans les défenses adverses. 27 matches disputés (22 titularisations) et 3 essais marqués.

3. Richard Choirat (Bayonne)

Il a martyrisé bien des piliers cette saison. L'un des fers de lance du pack bayonnais. Indispensable, tout simplement. 30 matches et 1748 minutes disputées. Fort.

2. Benjamin Rioux (Colomiers)

Le symbole de ce pack columérin qui n'a jamais rien lâché et fait preuve d'un coeur énorme. Rioux a montré de bien belles dispositions en conquête et dans le combat. Une saison pleine avec 26 matches joués.

1. Aretz Iguiniz (Bayonne)

Le coeur bayonnais par excellence. Il n'a manqué qu'un match cette saison, affichant une santé énorme et demeurant autant un poison dans les rucks qu'en mêlée fermé. Il a joué 76e minutes en demi-finale et 80 en finale. Tout justement énorme. Tout comme son temps de jeu : 2068 minutes... soit 67 minutes par match. Et on parle d'un pilier !

Aretz Iguiniz, le pilier de Bayonne

Aretz Iguiniz, le pilier de BayonneAFP

Remplaçants: Fichten (Narbonne), Costa Repetto (Tarbes), Hamadache (Albi), Huete (Bayonne), Béco (Colomiers), Barrère (Béziers), Saubusse (Mont-de-Marsan), Rattez (Narbonne).

Clément MAZELLA avec Maxime BROSSARD (et les conseils de P.M, T.C, J.Pl, J. Pu, J.D et P.A)

Contenus sponsorisés