Icon Sport

PRO D2 - L’Usap sera-t-elle l’élue ?

L’Usap sera-t-elle l’élue ?

Le 02/03/2017 à 09:10Mis à jour Le 02/03/2017 à 09:29

PRO D2 - Largués dans les sondages à la fin de la phase aller, les Catalans ont fait le nécessaire pour continuer à y croire. A huit journées de la fin du championnat, ils peuvent encore faire bouger les lignes, à condition de s’imposer à l’extérieur. Dès dimanche à Albi ?

Souvenez-vous : mi-janvier, le président de l’Usap François Rivière déclarait sur notre site : "Soyons clairs ce sera très compliqué et ça nous oblige à une excellence des résultats : tout gagner à domicile et réaliser des performances à l’extérieur. Ça nous met la pression mais c’est un défi que nous devons essayer de relever."

A ce moment-là de la saison, après 16 journées, l’Usap est moribonde : 11e avec 33 points et surtout 12 points de retard sur le dernier qualifiable. La messe semblait dite et il fallait une sacrée dose d’optimisme, voire de folie, pour espérer s’inviter aux agapes de fin de saison. Et pourtant… Certes, tout reste encore à faire mais ce qui semblait relever du rêve il y a deux mois est aujourd’hui entré dans la catégorie du possible. A quelques conditions toutefois : soigner sa défense et éviter les voyages à vide.

Longtemps entraîneur en Top 14 et Pro D2, Jean-François Beltran suit aujourd’hui les matches pour Eurosport et Sud Radio et il a vu dans le jeu de l’Usap des raisons d’espérer : "Si les Catalans arrivent à exprimer leur potentiel offensif, ils ne seront pas loin de se qualifier. En attaque, ils ont une signature, ils s’inscrivent dans un jeu de mouvement et ils ont des repères intéressants. En revanche, c’est plus problématique en défense où ils semblent parfois manquer de repères collectifs. Ça se ressent d’autant plus lors des matches à l’extérieur. L’équilibre est difficile à trouver et il ne faudrait pas que l’Usap le trouve trop tard."

Christophe André (Perpignan) face à Vannes - 2016

Christophe André (Perpignan) face à Vannes - 2016Icon Sport

Que font les concurrents ?

Ah, l’extérieur ! Un passage obligé pour tout prétendant au dernier carré et l’Usap, peu à l’aise dans cet exercice, va devoir en passer par là pour se qualifier. "Mais ils se déplacent en terrain miné", explique Jean-François Beltran. "Albi joue sa survie, Dax aussi. Narbonne, qui a pris 60 points à l’aller, aura la haine donc personne ne leur fera de cadeau d’autant plus lorsqu’on sait que ce championnat se jouera sur un détail : une pénalité, un drop…"

Les Catalans vont donc devoir se faire violence pour espérer se qualifier et compter sur leur solidité à domicile. Car l’Usap va recevoir deux adversaires directs : Montauban et le BO. Sur les huit derniers matches, Perpignan va rencontrer trois équipes du Top 5. Montauban en aura 3 également tout comme Biarritz et Aurillac quand Mont-de-Marsan n’en aura qu’un.

Tom Ecochard (Perpignan)

Tom Ecochard (Perpignan)Icon Sport

Indécis au possible mais tout aussi alléchant ! "Je mets quand même une petite pièce sur l’Usap. Les beaux jours arrivent et leur jeu offensif peut en faire un qualifiable" , conclut Jean-François Beltran. Premier élément de réponse dimanche avec le déplacement à Albi.

Contenus sponsorisés