Icon Sport

Pro D2 - Hafner (Bourgoin) : "J’ai personnellement assuré la situation financière du club"

"J’ai personnellement assuré la situation financière du club" affirme le président de Bourgoin

Le 25/05/2016 à 15:30Mis à jour Le 27/05/2016 à 12:51

PRO D2 - Épinglé par la DNACG, le CSBJ doit (encore) convaincre les instances - par la voix de son président Pierre-André Hafner - que sa situation financière pourra être stabilisée. Des garanties ont été transmises et la Commission devrait statuer à la fin de saison de Pro D2.

La nouvelle est tombée un peu comme un coup de massue sur la fin de saison. Il manque des fonds au CSBJ pour boucler le budget 2015-2016 de 4,4 millions d’euros - des confères évoquent une somme comprise entre 800 000 et 1 million d’euros - c’est pourquoi une rétrogradation en Fédérale 1 est redoutée. Cependant, tout est fait pour éviter de revivre le drame de 2012 comme cela a été annoncé ce mercredi midi à l’ensemble des joueurs de l’effectif berjallien.

Une augmentation de capital se prépare et de nouveaux partenaires vont arriver

L’industriel, ex-président du CASE de Saint-Etienne et qui dirige la société familiale éponyme de prêt-à-garnir, est un passionné. Monté défendre le CSBJ à la DNACG : "J’ai demandé à la Commission de me donner un délai de 3 semaines, qui m’a été accordé. Pendant cette période, j’ai personnellement assuré la situation financière du club avec des garanties bancaires qui ont données, a priori, satisfaction. En même temps, nous avons organisé avec Bourgoin Rugby Capital, l’association et So CSBJ la convocation d’une Assemblée extraordinaire pour une augmentation de capital".

Les choses sont en cours et cela devrait se faire dans les prochains jours. Cette augmentation de capital va permettre de couvrir les efforts consentis par le président avec ses deniers personnels. Car oui, Pierre-André Hafner est serein et a mis de sa poche pour assurer le devenir d’un club "qui a toujours versé les salaires à date".

Les joueurs de Bourgoin

Les joueurs de BourgoinIcon Sport

Si la discrétion est de rigueur quand il s’agit d’évoquer des chiffres, il confirme tout de même avoir "assuré la couverture pour que l’on finisse notre saison et que l’on prépare la suivante tranquillement. J’ai une petite idée de ce qu’il va y avoir mais je n’aime pas parler tant que je ne suis pas sûr. J’ai des indicateurs qui poussent au vert. Il y a quinze jours, les indicateurs n’étaient qu’à l’orange", confie-t-il.

Dans cette entreprise, il ne sera cependant pas seul car de nouveaux partenaires vont rejoindre le CSBJ. Si ces derniers jours la Berjallie a été déstabilisée par ces annonces, les choses commencent à bouger. "Ça s’agite dans la Berjallie et je me sens beaucoup moins seul. Des gens y croient et se mouillent. Il va y avoir de très grosses surprises", affirme un Pierre-André Hafner conforté. Avec des bases saines du point de vue économique, on travaillerait plus sereinement sur le sportif et le recrutement.

Le stade Pierre-Rajon

Le stade Pierre-Rajon Icon Sport

La Région vient en aide au CSBJ

"Le CSBJ fait partie du patrimoine rugbystique français et la DNACG en est consciente. Cela ferait désordre s’il n’était plus en Pro D2. Quand je vais à l’étranger et que je dis Bourgoin-Jallieu, on me dit CSBJ ! Pas beaucoup de clubs peuvent dire cela", témoigne le président. Le monument a une santé fragile "mais les monstres ont toujours des pieds d’argile. Des choses vont changer. Il faut que l’on ait un modèle économique différent, stable, rentable et reposant sur les composantes de la cité, économique et institutionnelle".

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0