Icon Sport

PRO D2 - François Rivière: "Si dans 2 ans Perpignan ne remonte pas, je rends les clés du camion"

Rivière prévient : si dans 2 ans Perpignan n'est pas remonté, il rend "les clés du camion"

Le 10/05/2016 à 15:32Mis à jour Le 10/05/2016 à 15:35

PRO D2 - Le président de Perpignan, François Rivière, a poussé un gros coup de gueule quant à l'ambiance qui règne autour du club catalan, dont les derniers résultats sont décevants.

Excédé ! François Rivière l'est et il ne l'a pas caché. Le président de l'Usap est même sorti de ses gonds lundi soir sur France Bleu Roussillon et ses propos ont été explosifs. Résultats, recrutement, ambiance, supporters.. tout y est passé. Et l'homme fort du club catalan a averti son monde : "Si je n'y arrive pas dans les deux années qui viennent, je l'ai dit à un supporter, je rends les clefs du camion".

Le président de Perpignan, François Rivière

Le président de Perpignan, François RivièreIcon Sport

Clairement, Rivière évoque la remontée en Top 14. Et pour l'heure, les résultats de l'équipe fanion ne remplissent pas les attentes. L'Usap n'est actuellement pas en position de qualifiable pour les phases finales. Il lui reste deux matches (réception de Provence Rugby et déplacement à Dax) pour inverser la situation. En espérant profiter d'un faux-pas de Colomiers ou Mont-Marsan, placés devant lui. "J'ai donné l'objectif d'être en demi-finale cette année et si on n'y est pas, il faudra analyser et en tirer les conséquences. Mais plutôt que désigner des responsables, il faut faire couler un sang collectif dans les veines de ce club".

" Je ne suis pas sorti d'un mois et demi de coma pour me faire pourrir la gueule comme je me fais pourrir ces temps-ci"

Outre les résultats, le président de Perpignan ne goûte guère les critiques venues de toutes parts. "Après le match d'Aurillac, on me disait de nettoyer la moitié, les trois-quarts voire la totalité des joueurs. Alors, je fais quoi ? Je fais comme à Montpellier, j'engage 15 Sud-Africains ! Mais là on me dit "ah oui mais non président, il ne faut pas virer les Catalans, ah oui mais non il ne faut pas virer les titulaires de 2009, ah oui mais non il ne faut pas virer celui-là parce qu'il est sympa, lui parce qu'il est jeune". On fait ce qu'on peut en fonction des moyens qu'on a et maintenant le sujet est clair : ce doit être l'objectivité de la performance sportive".

François Rivière, le président de Perpignan - 2014-2015

François Rivière, le président de Perpignan - 2014-2015Icon Sport

Investi et passionné, Rivière n'a jamais baissé les bras malgré le grave accident dont il a été victime. "Je ne suis pas sorti d'un mois et demi de coma et alors que sur mon lit d'hôpital je signais des ordres de virement pour l'USAP pour me faire pourrir la gueule comme je me fais pourrir ces temps-ci. S'il y a des gens qui sont bien plus intelligents et qui en plus ont six millions à mettre à l'USAP, qu'ils prennent la place !" Ça a le mérite d'être dit...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0