Icon Sport

PRO D2 - Biarritz et Narbonne maintenus en Pro D2, Bourgoin dans l'attente

Biarritz et Narbonne maintenus en Pro D2, Bourgoin dans l'attente
Par Maxime Brossard via AFP

Le 07/07/2016 à 09:40Mis à jour Le 07/07/2016 à 09:59

PRO D2 - Biarritz et Narbonne auditionnés mercredi matin par la commission d'appel de la Fédération française de rugby (FFR) suite à leurs rétrogradations en Fédérale 1 pour raisons financières, ont été maintenus en Pro D2. Le club de Bourgoin est dans l'attente.

Biarritz, 8e de Pro D2, avait été rétrogradé pour raisons financières le 27 mai par le Conseil supérieur de la DNACG, le gendarme financier cogéré par la Ligue et la Fédération. Le BO avait fait appel de cette décision à la mi-juin en assurant avoir apporté les preuves que sa situation financière sera positive au 30 juin 2016 avec des fonds de réserve suffisants pour répondre à toutes les obligations".

Biarritz et Narbonne évolueront en Pro D2 l'an prochain

Biarritz et Narbonne évolueront en Pro D2 l'an prochainIcon Sport

Il travaillait alors "activement à la régularisation de la situation sachant qu'une grosse partie de la solution (provenait) d'un problème juridique plus que financier." Relégué de Top 14 en Pro D2 en 2014, Biarritz a plusieurs fois été remis à flot par le passé grâce à du mécénat, principalement celui de l'ancien patron de Capgemini, Serge Kampf, récemment décédé.

Narbonne entre dans "une nouvelle ère"

Pointé du doigt par la DNACG depuis le 27 mai dernier, Narbonne a su réunir les fonds nécessaires pour se sauver. En effet ce sont près de 630 000 euros qui ont été levés, révèle le quotidien régional L'Indépendant. Une somme conséquente qui permet au club audois de se sauver : "La situation nette du club n'était pas si catastrophique que cela et on est monté à Paris avec un dossier très bon, plus complet que celui de 2011", s'est félicité Jean-Louis Cassinus, président de l'association du Racing Narbonne.

"On est passé les premiers avec un dossier relativement simple et notre augmentation de capital importante les a rassurés", a ajouté Jean-Louis Cassinus. Forts d'une augmentation du capital et d'un remaniement au sein de sa structure, Rocky Elsom concédant une partie de ses pouvoirs, les Narbonnais entrent dans une "nouvelle ère" comme l'a confié Gérard Bertrand, membre du consortium qui a oeuvré pour le sauvetage du club. Le club de Bourgoin, lui, est encore dans l'attente de la décision.

Contenus sponsorisés