AFP

PRO D2 - Aurillac - Mont-de-Marsan (28-13) : Aurillac décroche sa première finale d'accession !

Aurillac décroche sa première finale d'accession !

Le 28/05/2016 à 19:48Mis à jour Le 28/05/2016 à 20:16

PRO D2 - En battant Mont-de-Marsan en demi-finale (28-13), le Stade aurillacois a décroché son ticket pour la première finale d'accession au Top 14 de son histoire. Les Cantaliens attendent désormais de connaître leurs adversaires.

Gagner à Jean-Alric, on savait que ce serait un défi immense pour les Montois qui, malgré beaucoup d’envie, sont tombés face à des Aurillacois transcendés. Aurillac s’est montré patient et à l’image de son buteur Maxime Petitjean, le collectif est monté en puissance au fil de la rencontre. Le succès des Cantaliens ne souffre au final d’aucune contestation et il est le fruit d’un travail de sape qui a fait mouche en seconde période. L’équipe la plus fraiche a pris le dessus, au terme d’un match ouvert et très agréable.

Sous le soleil en première période, ce fut d’abord un duel ouvert avec de beaux mouvements et des Montois plus souvent en possession du ballon. Patients, les Aurillacois ont pris leur mal en patience malgré deux échecs au pied d’un Petitjean qui a eu du mal à maîtriser le vent. Mais l’enfant du pays passait avant la pause un drop (40’+2) qui donnait alors 10 points d’avance aux siens. Puis sous la pluie au retour des vestiaires, ce match fut toujours très disputé et d’une intensité palpable dans les duels. Du combat, c’est sûr, il y en a eu.

13 minutes de folie, 4 essais marqués !

Alors qu’on pensait assister à une demi-finale fermée, ce qu’il s’est passé entre les 19e et 31e minutes était la preuve du contraire. Latuka Maituku (19’) venait conclure un bon ballon porté par les avants cantaliens puis Vilikisa Salawa apportait la réponse landaise d’un bon débordement sur l’aile (25’). Mont-de-Marsan semait même le doute grâce à Savenaca Tokula – ancien d’Aurillac – au terme d’un bon mouvement collectif (29’). Mais les locaux répondaient à leur tour par une sublime séquence conclue par Jack McPhee (31’).

Jack McPhee (Aurillac) face à Mont-de-Marsan - 28 mai 2016

Jack McPhee (Aurillac) face à Mont-de-Marsan - 28 mai 2016AFP

Aurillac s’ouvre les portes d’une finale d’accession, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2005. Le Top 14 est désormais à une marche mais il va falloir pour cela en découdre avec Bayonne ou Colomiers la semaine prochaine à Ernest-Wallon (Toulouse). Chose est sûre, les hommes de Thierry Peuchlestrade ont montré de belles valeurs et une véritable force collective pour se défaire d’un courageux SMR mais trop indiscipliné notamment au sol et qui a, au fil de la rencontre, manqué de lucidité pour répondre à tous les assauts de séduisants Auvergnats.

Contenus sponsorisés
0
0