Icon Sport

Pro D2 - 30e journée : Béziers et Perpignan ratent le coche, Dax se sauve

Béziers et Perpignan ratent le coche, Dax se sauve
Par Rugbyrama

Le 22/05/2016 à 16:47Mis à jour Le 22/05/2016 à 17:34

PRO D2 - A l'issue de la 30e journée qui s'est disputée ce dimanche, Béziers et Perpignan ont laissé le dernier ticket de demi-finaliste à Colomiers. En bas de tableau, Dax et Provence Rugby ont gagné mais ce sont bien les Landais qui sauvent leur peau. Tous les résultats de la dernière journée.

Bayonne - Mont-de-Marsan : 23-17

Mont-de-Marsan n'est pas passé loin de l'exploit mais devra jouer à l'extérieur sa demi-finale. Les Montois connaissent ce dimanche à Jean-Dauger leur première défaite depuis la 19e journée (33-13 à Tarbes). Menés 17-10 à la pause à cause de deux essais inscrits par du Plessis (17e) et Poki (35e), contre un pour Salawa (5e), les Landais ont retrouvé espoir à l'heure de jeu grâce à Tutaia (59e) mais n'ont pas su faire plier le solide dauphin du Lou. Ils iront donc à Jean-Alric en demi-finale, tandis que Bayonne recevra Colomiers.

Aurillac - Biarritz : 24-16

Aurillac reste invincible à Jean-Alric et enchaîne sa 25e victoire consécutive sur son terrain (24-16) ! Le SACA remporte lors de cette 30e journée son duel à distance face à Mont-de-Marsan et s’offre une demi-finale à domicile, contre le Stade montois. De la pluie, du vent et donc pas de grandes envolées. C’est devant que les Auvergnats ont remporté ce match : un essai de pénalité (36e) après avoir écrasé leurs adversaires pendant la première période et un essai de Maninoa (79e), en force, après un ballon porté. Biarritz a résisté jusqu’au bout, et a fait douter les Cantalous, alors que les Biarrots n’avaient plus rien à jouer. Seulement, dans le combat, les Rouge et Bleu ont été plus efficaces.

Carcassonne - Colomiers : 15-22

Pour sa dernière à domicile, Carcassonne a très bien commencé ! Deux essais en première mi-temps, signés Thierry Brana (13e) et Jules Verlet (21e) permettaient aux Audois de mener facilement face à des Columérins méconnaissables. Les hommes de Bernard Goutta subissaient pendant plus de vingt minutes, avant de s'en remettre au pied de Christopher Hilsenbeck. L'international allemand recollait au score et permettait aux siens de rentrer aux vestiaires avec seulement six points de retard.

Mais la défaite ne faisait pas partie des plans columérins en vue de leur qualification. Hilsenbeck, encore, a été précieux pour revenir à trois points d'écart. Le deuxième ligne audois Pierre Maurens écopait d'un carton jaune à la 68ème minute. C'est Maxime Lafage, rentré en cours de jeu, qui ramenait les siens à égalité : 15 partout. En supériorité numérique, aucune difficulté pour les Columérins d'aller chercher l'essai de la victoire. Il est signé Clément Lagain pour sa septième réalisation (73e). Colomiers s'impose finalement (22-15) à Albert-Domec et décroche son billet pour une demi-finale à Jean-Dauger, face à Bayonne.

Montauban - Béziers : 13-22

Ça n'aura pas suffit ! Malgré sa victoire sur la pelouse de Montauban (22-13), Béziers échoue à un point de la qualification. Les Biterrois avaient pourtant fait le plus dur en inscrivant trois essais en 54 minutes mais ils sont tombés sur des Montalbanais qui n'ont rien voulu lâcher devant leur public et sont venus inscrire un essai en fin de match, pour effacer ce point de bonus si important. Béziers a dominé presque tout le match mais a subi la révolte montalbanaise pendant quelques minutes qui lui coûtent cher au final. Les Biterrois terminent leur saison à un point de Colomiers et Mont-de-Marsan, avec un énorme goût de frustration dans la bouche. Les demi-finales d'accession se joueront sans eux.

Dax - Perpignan : 20-7

Les Dacquois, au terme d'un match heurté, sont parvenus à obtenir leur maintien en PRO D2. Une rencontre où le cœur et la fierté ont fait le plus gros du travail. Des avants dominateurs qui ont mis à chaque fois Naqalevu dans des dispositions adéquates pour inscrire un doublé (55e et 65e). Perpignan, qui aura pourtant mené dans cette rencontre avec l'essai de Strokosch (51e), pourra s'en vouloir. Trop d’imprécisions et un manque de justesse technique ont fait partir en éclat le rêve catalan de jouer les demi-finales de Pro D2. Un objectif qui semblait à la portée Usapistes, qui avaient passé cette saison 20 journées dans les 5 premières places du championnat. Cruelle mais logique désillusion.

Provence Rugby - Narbonne : 19-18

Une victoire pour rien pour Provence Rugby qui termine dernier de cette saison de Pro D2 et devrait être relégué en Fédérale 1 (on attend la décision concernant Bourgoin). Il y avait beaucoup d'enjeux et beaucoup de suspense dans ce match entre Provence Rugby et Narbonne et c'est peut-être ce qui a gâché un peu le spectacle. Si ce sont bien les Provençaux qui l'ont emporté 19-18, ils ont eu vraiment très chaud face à des Narbonnais qui n'étaient pas venus pour faire de la figuration.

Après un début de match laborieux, les Aixois ont réussi à mettre la marche avant, surtout dans la seconde période avec un bel essai de Labarthe (41e). Ils se sont toutefois fait peur sur la fin, confrontés aux intentions narbonnaises et au banc qui a mis du coeur à l'ouvrage. Mais malgré cette victoire, Provence Rugby n'est pas passé devant Dax, qui a aussi gagné à domicile contre Perpignan, et termine donc dernier du Pro D2. Les Aixois n'ont donc plus leur destin en main : si Bourgoin est relégué administrativement, les Provençaux seront sauvés. Sinon, ils auront rendez-vous avec la Fédérale 1 pour la prochaine saison.

Bourgoin - Tarbes : 50-19

Pour sa dernière à Pierre-Rajon, le CSBJ a corrigé Tarbes (50-19). Pas moins de sept essais inscrits par les Berjalliens affamés de jeu à l’image des réalisations de Veratau (7e), Lemalu (19e), Coux (22e, 26e), Bosviel (53e), Bouet (70e) et Nicolas (81e). Le TPR a tenté avec fougue mais n’a atteint la terre promise que par trois fois grâce à Roussarie (31e), Boukerou (45e) et Nemsadze (75e). Un match sans enjeu comptable mais une victoire tout de même à 5 points pour Bourgoin, qui finit bien la saison en attendant de connaître son destin administratif.

Lyon - Albi : 34-17

Sacré champion depuis plusieurs semaines, le Lou avait l'occasion de s'offrir une sortie en beauté et de dire adieu à la Pro D2 devant son public venu en masse au Stade Matmut. Et si le résultat fut au rendez-vous (succès 34-17, bonus offensif à la clé), c'est bien une rencontre poussive qu'on livré les Lyonnais, assistés en cela par des Albigeois accrocheurs.

Des maladresses en série, ainsi qu'une inhabituelle indiscipline, n'ont pas permis aux Rhodaniens de développer le jeu qu'on leur connait. Ils durent d'ailleurs attendre plus d'une demi-heure pour inscrire le premier de leurs cinq essais. Les Tarnais parvenaient quant à eux à deux reprises à toucher en-but et pouvaient partir en vacances la tête haute. On retrouvera le Lou dans quelques mois en Top 14.

Contenus sponsorisés
0
0