Icon Sport

Jean-Christophe Goussebaire: "Dax mérite d'être en Pro D2"

Goussebaire: "Dax mérite d'être en Pro D2"

Le 01/09/2015 à 17:20

PRO D2 - Dax va enfin débuter son championnat de Pro D2 dimanche par la réception de Bayonne. Les Landais ont longtemps vécu dans l’incertitude cette intersaison et ils ont appris leur maintien en Pro D2 le 21 août la veille du début du championnat. Le président dacquois Jean-Christophe Goussebaire concède que "la période ne fut pas facile" et souhaite voir son club "saisir cette seconde chance".

Comment l’US Dax a vécu ces quatre derniers mois ?

Jean-Christophe GOUSSEBAIRE: On a vécu un été un peu compliqué. Relégué sportivement le 7 mai au soir, on a vécu toutes ces longues semaines avec de nombreux rebondissements. Que ce soit la fusion basque d’abord, puis le dossier de Lille. On passe par des moments d’euphorie, des moments de grands doutes, des moments de solitude et de tristesse parce qu’on se rend compte des décisions difficiles qu’il va falloir prendre. Mais on repousse toujours ces décisions car il y a toujours cet espoir de maintien en Pro D2. C’est un grand ouf de soulagement d’être en Pro D2 et c’est une chape de plomb qui s’en est allée de la ville de Dax.

Est-ce difficile de monter un budget dans ces conditions ?

J-C.G: Dans ce dossier on a été très clair avec nos partenaires. De toute façon, on était dans l’incapacité de proposer quelque chose de concret. Il y a un peu plus de dix jours encore on était toujours dans l’attente de la décision du tribunal administratif. On a communiqué régulièrement avec nos partenaires en leur expliquant la position du club. Le budget sera de 5 millions d’euros. On a l’ambition de profiter de ce rebond pour montrer à tous nos partenaires qu’il faut saisir cette occasion qui nous ait donnée.

" J’en avais un petit peu marre des attaques que je recevais directement ou indirectement par les réseaux sociaux"

Pourquoi avez-vous affiché votre ras-le-bol dans la presse régionale au début du mois août ?

J-C.G: Il y a eu un moment où on en a eu ras le bol. Plus le club attendait plus il se mettait en danger. Et puis j’en avais un petit peu marre des attaques que je recevais directement ou indirectement par les réseaux sociaux. On avait envie de montrer que Dax n’était pas un faire-valoir. J’ai dit "mais qu’est-ce qu’on fait ?" J’ai des salariés, je suis responsable de certaines personnes, on fait quoi pour avancer. À un moment donné il faut arrêter de laisser des gens dans des situations pareilles. Dax n’existait plus. Les gens ont aussi mal interprété ou cru que Dax faisait une pression quotidienne sur ce dossier-là. Alors qu’on était resté volontairement en dehors de ce dossier.

Raphaël Saint-André sera l'entraîneur des arrières de Dax cette saison

Raphaël Saint-André sera l'entraîneur des arrières de Dax cette saisonIcon Sport

Vous étiez agacé d’entendre que Dax faisait du lobbying du côté de Paris ?

J-C.G: Absolument. Mais que voulez-vous, on ne peut pas empêcher les gens de penser. Notre position a toujours été clairement définie au sein du club. Nous n’avons jamais eu de démarches personnelles ou utiliser les connexions des uns et des autres.

Avez-vous compris l’insistance de Lille ?

J-C.G: J’ai eu l’occasion de participer au débat du tribunal administratif. Les instances ont tranché. Pour nous la page est tournée. Je suis désolé pour les conséquences sportives, les supporters et les joueurs de Lille, mais je n’ai pas à porter de jugement. Quatre instances l’ont fait et maintenant ce qui m’importe est de me projeter avec mon club vers la saison à venir.

" C’est la dernière chance pour Dax de vraiment se donner les moyens de pérenniser le club en Pro D2"

Est-ce une vraie seconde chance ou un cadeau empoisonné pour Dax ce maintien tardif en Pro D2 ?

J-C.G: Sincèrement c’est une seconde chance. Une ultime chance je dirais même. Ça fait plusieurs saisons que nous avons connu une lente glissade qui nous a menés vers une relégation sportive le 7 mai dernier. Je ne l’oublie pas. C’est la dernière chance pour Dax de vraiment se donner les moyens de pérenniser le club en Pro D2.

Que dites-vous à vos joueurs qui vont commencer leur championnat dimanche ?

J-C.G: Je les remercie de s’être impliqués jusqu’ici, même si ça n’a pas été facile. Cette période-là doit nous souder. Tous ceux qui travaillent au club, administratifs, dirigeants, entraîneurs, joueurs, tous ont eu pendant quatre mois la même pression, les mêmes angoisses, les mêmes soucis, les mêmes interrogations. Ça doit être le socle de notre future saison. Avec ce que les joueurs nous ont montré depuis quatre mois, ils ont presque le plus facile à faire maintenant: chausser les crampons et se donner à 200%. Je pense qu’ils sont prêts pour ça.

Un mot avant ce premier match à domicile face à Bayonne ?

J-C.G: On va accueillir une grande équipe, l’un des favoris de cette Pro D2. On ne pouvait pas rêver mieux comme entrée en matière. Même si j’aurais préféré que l’équipe soit un peu plus rodée sportivement. Je ne mettrais pas de pression supplémentaire sur ce match-là. Les joueurs ont vraiment envie de montrer leur valeur et nous aussi. Même si nous avons été sauvés sur tapis vert, Dax mérite d’être en Pro D2 et fera en sorte d’être à la hauteur cette saison.

Contenus sponsorisés
0
0