Icon Sport

Aurillac leader, Biarritz et Bourgoin au plus mal... l'heure du récap' avant la 5e journée de Pro D2

Aurillac leader, Biarritz et Bourgoin au plus mal... l'heure du récap' avant la 5e journée de Pro D2

Le 15/10/2015 à 08:51Mis à jour Le 15/10/2015 à 09:00

PRO D2 - Le championnat reprend ce jeudi avec une affiche pour entamer cette 5e journée, Biarritz qui reçoit l'ogre du championnat, Lyon. Après 1 mois d'abstinence, nous vous rafraîchissons la mémoire sur ce qui s'est passé lors des 4 premières journées.

  • Le(s) patron(s)

On attendait Lyon, et son budget pharaonique plus adapté au Top 14 qu'à la Pro D2. Si le Lou a répondu présent lors des 4 premières journées avec 4 victoires, c'est bel et bien Aurillac qui est leader. Les Cantaliens sont partis sur un rythme extrêmement élevé, remportant chacune de ses rencontres et décrochant 3 fois le bonus offensif sur 4, le tout avec 2 déplacements. Non, le LOU n'est pas seul dans cette Pro D2.

Thierry Peuchlestrade (Aurillac) le 7 aout 2015

Thierry Peuchlestrade (Aurillac) le 7 aout 2015Icon Sport

  • Les équipes en formes

Derrière Aurillac et Lyon, un quatuor à 3 victoires se détache. Outre Bayonne, Albi, Perpignan et Béziers s'accrochent au wagon de tête. Satisfaisant sur le plan comptable, le début de saison s'avère positif quant au jeu proposé par ces équipes, relativement porté sur l'avant. Une philosophie qui devrait les conduire à se battre pour une qualification en play-off.

Raphaël Lagarde, l'ouvreur d'Albi

Raphaël Lagarde, l'ouvreur d'AlbiIcon Sport

  • Bayonne, la bonne surprise

Tout a commencé par la relégation, dont il est toujours compliqué de se remettre. Il y a eu ensuite un été pourri, entre la vraie-fausse fusion avec Biarritz et les interrogations légitimes qui entouraient cette équipe aux contours très flous. Finalement, Vincent Etcheto débarqué de Bordeaux-Bègles, a pris les choses en main. Et l'Aviron a aussitôt repris des couleurs. Avec 3 succès au compteur, les Basques auraient même pu accrocher le carton plein mais la défaite à Dax dans les dernières secondes, au goût amer, les en a empêchés. Qu'importe, Bayonne est bien vivant, et il faudra compter sur cette équipe.

Brendan Hegarty, le centre de Bayonne

Brendan Hegarty, le centre de BayonneIcon Sport

  • Biarritz, n'y arrive pas...

A l'inverse, Biarritz semble ne s'être jamais remis de l'été ultra-mouvementé du côté de la côte basque. Pourtant, avec une saison supplémentaire dans l'exigeante Pro D2, les Biarrots paraissaient mieux armés. Il n'en fut rien. Avec 4 défaites dont une face au promu Provence Rugby et deux autres à domicile, le bilan est catastrophique. Pire, le message ne passe pas entre le staff et les joueurs et ces derniers l'ont fait savoir. David Darricarrère est venu renforcer le staff, sans que l'on ne connaisse précisément ses prérogatives. Le match de rentrée face au LOU n'arrive pas au meilleur moment. Mais une victoire remplirait leur capital confiance.

Alban Placines (Biarritz) face à Montauban - le 28 aout 2015

Alban Placines (Biarritz) face à Montauban - le 28 aout 2015Icon Sport

  • ... et ce n'est pas la seule équipe dans ce cas

La situation de Bourgoin est également délicate, même si elle demeure différente. Si les Berjalliens n'ont toujours pas connu le succès cette saison, leur calendrier avec trois déplacements ne les a pas favorisé. Qui plus est, la rencontre à domicile se jouait face à Albi, l'une des équipes en forme de ce championnat. Tout n'est pas perdu à Bourgoin, mais il faudra tout de même afficher un autre visage. Provence Rugby a également eu un début de saison compliqué, avec trois défaites en trois matches. Le salut n'est venu que lors de la 4e journée, face... à Biarritz (22-11). Enfin, ils sont également trois à n'avoir connu qu'une seule fois la victoire: Montauban, Dax et Mont-de-Marsan.

A quatre journées de la fin, Bourgoin est dans une position très dangereuse - 2014-2015

A quatre journées de la fin, Bourgoin est dans une position très dangereuse - 2014-2015Icon Sport

  • Maxime Petitjean a réglé la mire

Le demi d'ouverture d'Aurillac est le meilleur réalisateur de ce début de championnat, avec 58 points inscrits (1 essai, 8 pénalités, 13 transformations, 1 drop). Sebastien Poet (Tarbes) et Lachlan Munro complètent le podium, avec respectivement 54 et 53 points.

  • Rouet et Taumoepeau, chasseurs d'essais

Guillaume Rouet, demi de mêlée de Bayonne, et Afusipa Taumoepeau, le centre d'Albi affichent tous les deux un ratio de 100%: 4 essais en 4 matches, dont un doublé pour ces deux joueurs qui sont partis sur les chapeau de roues. Plus étonnant tout de même pour un demi de mêlée, aussi talentueux soit-il, comme c'est le cas du Bayonnais de 22 ans.

Guillaume Rouet, demi de mêlée de Bayonne

Guillaume Rouet, demi de mêlée de BayonneIcon Sport

  • Biarritz - Lyon, une affiche pour se replonger immédiatement dans le bain
Contenus sponsorisés
0
0