Pro D2: Deux matches reportés en attendant une décision pour Lille

Pro D2:  Deux matches reportés en attendant une décision pour Lille
Par AFP

Le 13/08/2015 à 00:15

La Ligue nationale de rugby a annoncé mercredi qu'elle reportait deux matches de Pro D2 en attendant que le Tribunal administratif de Versailles rende une décision concernant l'invalidation de la montée en deuxième division de Lille.

Lille, dont l'accession en Pro D2 a été successivement rejetée par la Direction nationale d'aide au contrôle de gestion (la DNACG) puis la Fédération française de rugby, a essuyé une nouvelle déconvenue lundi auprès du Conseil national olympique du sport français (CNOSF) et a saisi en référé le Tribunal administratif. Une audience a été fixée le 27 août selon la LNR, soit au début de la 2e journée de Pro D2. Une défection de Lille permettrait en revanche à Dax, relégué sportivement en Fédérale 1 à l'issue de la saison dernière, de se maintenir.

"Le Bureau (de la LNR) a décidé de reporter à une date ultérieure les deux matches impliquant les clubs de Lille ou Dax lors des deux premières journées, qui sont les rencontres Perpignan / Lille ou Dax (1re journée) et Lille ou Dax / Tarbes (2e journée)", a indiqué la LNR dans un communiqué. Le même Bureau a aussi choisi "de ne convoquer la réunion du Comité Directeur de la LNR devant se prononcer sur l'éventuel repêchage de l'US Dax que lorsque la décision du Tribunal Administratif de Versailles sur le référé du club de Lille sera connue", a ajouté la Ligue.

Lille, qui a obtenu sur le terrain une promotion historique en deuxième division, est toutefois entravé par une situation financière jugée insuffisamment saine par les instances du rugby. Les dirigeants nordistes contestent vivement cette appréciation. Selon Stéphane Desreumaux, actionnaire majoritaire du club, le dossier de Lille "correspond complètement aux attentes de la Fédération et de la Ligue nationale de rugby" car "l'élément fondamental et prioritaire est d'avoir une situation nette comptable au 30 juin 2015 qui soit positive, et elle l'est à hauteur de 37.000 euros, certifiée par un commissaire aux comptes".

Contenus sponsorisés
0
0