Icon Sport

Demi-finale de Pro D2- USAP-Agen (32-32) - Au bout d'un incroyable suspense, Agen se hisse en finale

Au bout d'un incroyable suspense, Agen se hisse en finale

Le 17/05/2015 à 19:23Mis à jour Le 17/05/2015 à 21:19

Malgré une très mauvaise entame, Agen a fait parler ses qualités offensives pour se hisser en finale malgré un résultat nul contre Perpignan (32-32). Le SUA est qualifié au bénéfice des essais marqués (quatre contre deux) et affrontera en finale Mont-de-Marsan.

Match fou ! Match incroyable ! Et une semaine après s'être incliné à Armandie contre l'Usap, Agen a rendu la monnaie. Non sans suspense. Car il a fallu une prolongation et le bénéfice du plus grand nombre d'essais marqués (4 contre 2) pour rejoindre Mont-de-Marsan en finale d'accession. L'Usap, elle, peut nourrir de très gros regrets: elle est éliminée sans avoir perdu le match (32-32) et après avoir mené 16-0 dans le premier acte. Un scénario très cruel pour les Catalans qui ne retrouveront pas l'élite un an après l'avoir quittée. Agen, lui, revient en finale et espère un meilleur dénouement que l'an passé.

Qui aurait dit avant cette rencontre qu’Agen se qualifierait au détriment de Perpignan ? Certainement pas les 14 000 spectateurs d’Aimé-Giral, véritable seizième homme de ce match. Mais seize hommes n’ont pas suffi à arrêter Agen ! Au contraire, un seul personnage a réussi à faire taire les travées sang et or. Taylor Paris: c’est l’homme de ce match. A lui seul il a inscrit un des plus beaux essais de l’année au terme d’une course de plus de 100 mètres (45e) et a remis ça quelques minutes plus tard pour faire passer son équipe devant au score, et il ne le savait pas encore, pour marquer la différence d’essai cruciale pour la victoire !

Francis s'est troué au pied

Mais c’est aussi à cause d’un homme que les Agenais ont tant tremblé jusqu’au bout. Burton Francis, passé totalement à côté de sa demi-finale, a coûté pas moins de 20 points aux siens au moment où ils en avaient le plus besoin (12 points laissés en route entre la 67e et la 72e). Les Catalans, quant à eux avaient réalisé, l’entame parfaite en menant 16-0 en milieu de première période. Mais ils n’ont pas réussi à suivre le rythme imposé par le SUALG. Basant leur jeu sur les contres, les Usapistes se sont beaucoup exposés eux-mêmes aux contre-attaques agenaises pas moins dévastatrices que les leurs.

Fin de saison donc pour Perpignan qui restera une année de plus en Pro D2 et qui regardera la finale à Toulouse depuis son canapé. Exploit en revanche pour les Lot-et-Garonnais qui rejoignent Mont-de-Marsan pour disputer la montée. Le SUA espère une autre issue que la finale de l'an passé face à La Rochelle...

Raphaël Lagarde (Agen) face à Perpignan - 17 mai 2015

Raphaël Lagarde (Agen) face à Perpignan - 17 mai 2015Icon Sport

Contenus sponsorisés