Icon Sport

3e journée Pro D2 - Usap: La reconquête passe par Tarbes

Usap: La reconquête passe par Tarbes

Le 06/09/2014 à 22:52

Après deux succès à domicile, l’Usap va devoir s’exporter. Un premier gros test face à Tarbes attend les Catalans. Succès crucial pour l'opération reconquête.

Malgré le succès, Alain Hyardet avait tonné. La victoire face à Massy était indispensable, il aurait voulu qu’elle soit totale. Sachant son équipe en reconstruction, le directeur du rugby de l’Usap aurait voulu qu’elle engrange un maximum de certitudes avant son premier déplacement de la saison. Un premier voyage et donc le premier gros test de la saison. En fourmi, il aurait aimé engranger avant les moments difficiles… Avant d’aller défier Tarbes, Alain Hyardet a bien conscience du danger : "Si nous ne sommes pas plus volontaires que contre Massy ça sera très compliqué. Face à Massy nous avons manqué 26 placages… Nous allons chez un habitué de la Pro D2 qui vient de prendre 40 points à Béziers, je vous laisse imaginer dans quel état d’esprit ils ont pu passer cette semaine. On est une cible et une proie".  Car oui, l’Usap, durant toute la saison, va trimbaler sur ses épaules un gros écriteau sur lequel on pourra lire "Favori pour la montée en Top 14". Le genre d’attribut qui a le don d’agacer les adversaires. "On dit que les équipes se construisent à l’extérieur, poursuit Alain Hyardet, et Tarbes est complètement en phase avec ce que sera notre saison en déplacement. On sera bien reçu, la question est de savoir si nous allons pouvoir donner la réplique. J’attends que nous soyons sérieux sur les phases essentielles du rugby".

Kulemin: "Ne fermons pas le jeu" 

Combat, engagement, application, la recette est connue et Kirill Kulemin prévient : "si on s’échappe on va prendre cher ! Celui qui impose le rythme gagne et il ne faut pas faiblir pendant 80 minutes". Ce premier match à l’extérieur face à concurrent solide, c’est aussi pour l’Usap le moment de se questionner sur le jeu à proposer : en effet, la tentation serait grande et presque légitime de réduire un peu la voilure en termes de risques et de prises d’initiatives. Une interrogation que l’international russe balaie : "on ne peut pas fermer le jeu comme avant, il ne faut pas se contenter d’une bonne mêlée et d’un bon jeu au pied".

D’autant que Tarbes, comme le rappelle Grégory Patat, "a fait tomber toutes les grosses équipes à domicile ces dernières saisons. C’est la seule équipe qui a mis trente points à Lyon l’an dernier et les Tarbais sont capables de se retrouver sur les grands rendez-vous". Et ce Tarbes-Perpignan est assurément un des premiers grands rendez-vous de la saison. Les Catalans sont donc au parfum, ils se savent attendus au coin du bois. La reconquête passe par là…

Contenus sponsorisés