Icon Sport

23e journée Pro D2 - Dax, un match qui compte double pour Bourgoin

Dax, un match qui compte double pour Bourgoin

Le 06/03/2015 à 10:54Mis à jour Le 06/03/2015 à 10:58

Le CSBJ, 14e, accueille samedi la lanterne rouge l’USD qu’il devance de trois points au classement. Alors qu’il doit recevoir encore Massy et se déplacer à Narbonne d’ici la fin de la saison, le club isérois a l’occasion de prendre quelques distances avec un concurrent direct dans la lutte pour le maintien.

Depuis quelques semaines, on y voit plus clair dans la lutte pour le maintien en Pro D2. Quatre équipes sont concernées par cet enjeu. Dans l’ordre au classement, Massy, Bourgoin, Narbonne et Dax. Elles ne sont séparées que de trois points. Ces quatre clubs vont se livrer un rude combat jusqu’à la fin du championnat pour ne pas terminer dans les deux derniers. Forcément, les confrontations directes vont peser lourd. Samedi Bourgoin, qui recevra Massy le 28 mars et se déplacera à Narbonne le 25 ou 26 avril, reçoit la lanterne rouge dacquoise. En cas de victoire, le CSBJ repousserait ce concurrent à sept ou huit points. "Comme on dit, ce sont des matches à huit points. Si tu gagnes, tu prends quatre points d’avance supplémentaires sur eux", explique Alexandre Péclier, l’entraîneur des trois-quarts berjalliens. Le trois-quarts centre et capitaine Grégory Puyo emploie lui aussi cette expression de "match à huit points".

Gondrand : "On rentre dans le vif du sujet avec des matches pour la survie du club en Pro D2"

Les Berjalliens sont conscients que la tâche ne sera pas aisée contre les Dacquois. "On sait que ça va être très compliqué. Après avoir regardé les vidéos, en touche, en mêlée, ils mettent beaucoup d’équipes à la faute, et on a vu qu’ils se sont rassurés encore une fois là-dessus contre Agen le week-end dernier (victoire 17-10)", analyse le demi de mêlée Jérémy Gondrand. "C’est une des plus grosses mêlées de la Pro D2", abonde Péclier.

Massy-Bourgoin - septembre 2014

Massy-Bourgoin - septembre 2014Icon Sport

Avec la venue de Dax, défait à l’aller sur ses terres, Bourgoin entre dans une nouvelle phase de son calendrier. "On a joué des grosses cylindrées très bien classées lors des trois-quatre dernières semaines", rappelle Gondrand. "Là on rentre dans le vif du sujet avec des matches pour le maintien, pour la survie du club en Pro D2 donc il y a énormément d’envie et d’engagement".

En ayant bien négocié les réceptions d’Agen (13-9) et de Perpignan (22-3) puis ramené un très bon bonus défensif de Pau (défaite 19-16) le week-end dernier, Bourgoin a acquis un peu de confiance pour bien préparer cette échéance importante. "Il y a un peu plus de sérénité par rapport aux performances que l’on a pu réaliser sur les derniers matches", confirme Péclier. "Maintenant, ce sont des matches difficiles à aborder. Il faudra être très présent et à aucun moment se dire que c’est le dernier que l’on reçoit".

Puyo: "Il faut imposer notre jeu. Si on tombe dans leur jeu, on ne s’en sortira pas"

Puyo met en garde contre le piège du relâchement après ces bonnes performances. "Il ne faut surtout pas se relâcher. Il faut être concentré et appliqué et surtout respecter cette équipe". De plus, ajoute le capitaine berjallien, c’est "un match différent" quand on joue un concurrent direct au maintien et une équipe du haut de tableau. "Les équipes de haut de tableau aiment beaucoup jouer, mettent moins de combat dans les phases arrêtées, dans les rucks. On sait que Dax va venir pour essayer de nous prendre devant et sur l’agressivité. Il faudra y répondre sans tomber non plus dans l’indiscipline. C’est tout le dosage à faire. Et surtout imposer notre jeu pour gagner ce match parce que si on tombe dans leur jeu, on ne s’en sortira pas". Si cette rencontre "n’est pas une finale" selon Péclier, car il restera encore sept journées à disputer ensuite, samedi, à domicile, le CSBJ sait qu’il n’a pas le droit à l’erreur.

Le centre et capitaine de Bourgoin Grégory Puyo - 2014

Le centre et capitaine de Bourgoin Grégory Puyo - 2014Icon Sport

Contenus sponsorisés
0
0