Icon Sport

"Nous sommes désolés"

Vainqueur : "Nous sommes désolés"
Par Rugbyrama

Le 23/05/2011 à 09:30Mis à jour Le 23/05/2011 à 09:33

En s'inclinant en finale d'accession du Pro D2 face à l'UBB (14-21), les Albigeois ont mis fin à une véritable aventure humaine, avec le départ de quinze joueurs, dont de nombreux cadres. L'émotion était grande dans les vestiaires. L'ailier Dave Vainqueur, qui part à Pau, confie ses regrets.

Quel sentiment vous laisse cette défaite ?

Dave VAINQUEUR : C'est une énorme déception... Nous avions vraiment à coeur de sortir par la grande porte. Et nous en avions la possibilité mais nous n'avons pas été capables de saisir les occasions qui se sont présentées à nous. La première mi-temps était pourtant réussie mais ensuite, l'équipe a été mal organisée. Il aurait fallu tout tenter et nous ne l'avons pas fait. On a joué comme si on menait de vingt points au score alors que ce n'était pas le cas.

Votre équipe n'a pas semblé capable de réagir quand l'UBB a pris les choses en main en deuxième période. Comment l'expliquez-vous ?

D.V. : Je ne sais pas. Nous n'avons pas joué comme il le fallait en fait. Nous avons multiplié les mauvais choix, qui se sont retournés contre nous. Nous avons également peiné en conquête et fait preuve d'une trop grande indiscipline. Bref, on a laissé filer le match. Je ne sais pas si le problème était mental mais les Bordelais avaient plus envie que nous semble-t-il.

Quinze joueurs partent du club à l'issue, dont vous qui allez à Pau. Avoir de l'envie était peut-être moins facile dans ce cas...

D.V. : Peut-être, mais une finale reste une finale ! Je n'ai qu'une pensée maintenant : m'excuser auprès des supporters, qui ont toujours été derrière nous.

Comment le groupe vit-il sa séparation ?

D.V. : C'est très difficile. On voulait finir sur une bonne note parce que cette équipe est vraiment composée d'amis, de véritables amis, et pas seulement de collègues. Il existe une vraie fraternité entre nous. Maintenant, nos chemins se séparent, certains prennent leur retraite, d'autres vont poursuivre leur carrière ailleurs. Chacun a ses obligations et il faut penser à soi mais c'est malheureux pour Albi car c'est un club qui possède de grandes valeurs. Il n'y en plus beaucoup des comme ça... Nous sommes vraiment désolés de le laisser comme ça.

Que vous êtes-vous dit dans les vestiaires ?

D.V. : On s'est dit qu'on avait traversé une belle aventure ensemble et on s'est remercié. Nous savons qu'il n'y aura plus toutes ces rigolades, toutes ces joies qui faisaient notre quotidien... Ça touche et ça fait mal mais c'est comme ça.

Avez-vous des regrets particuliers sur la saison ?

D.V. : On peut toujours en avoir, c'est forcé. On se dit que si on n'avait pas lâché des points bêtement, contre Dax ou lors du match nul à Saint-Etienne par exemple, le SCA aurait pu terminer premier et monter... Il n'en serait pas là maintenant. Mais notre objectif initial était seulement le maintien alors finalement, la saison a été plutôt belle. Au fur et à mesure des victoires, le groupe avait des demies un minimum et il a disputé une belle finale.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0