Icon Sport

Lyon en Top 14

Lyon en Top 14, Colomiers relégué
Par Rugbyrama

Le 08/05/2011 à 14:33Mis à jour Le 08/05/2011 à 17:52

Grâce à sa victoire à Saint-Etienne (23-14), Lyon décroche la montée directe en Top 14 en terminant la phase régulière à la première place. Les Lyonnais ont plus souffert que prévu mais s'en sont sortis. En revanche, malgré sa victoire bonifiée face à Carcassonne (35-15), Colomiers est relégué.

Saint-Etienne/Lyon : 14-23

C’est officiel: Lyon décroche la montée directement en Top 14. Enfin pourrait-on dire tant cela paraissait inéluctable depuis des semaines. Le Lou a souffert, à l’image de sa fin de saison laborieuse et a dû s’accrocher jusqu’au bout pour venir à bout de la lanterne rouge Saint-Etienne dans un antre de Geoffroy-Guichard qui sonnait bien creux. Plus puissant devant, Lyon a balbutié son rugby mais a su faire la différence en première mi-temps avec un essai de pénalité et une réalisation de Nicoud. Saint-Etienne a joué le jeu, ce qui est tout à l’honneur d’une formation condamnée depuis longtemps à descendre en Fédérale 1.

Dax/Narbonne : 60-17

Dax sauve sa peau et peut souffler un gros ouf de soulagement. Les Landais savaient qu’une victoire bonifiée leur était indispensable. Ils n’ont pas fait de détail face à Narbonne qui avait assuré son maintien la semaine dernière. Avec huit essais marqués dont un doublé de Beal, Dax a réalisé sa mission avec la manière. Il fallait bien cela car dans le même temps, Colomiers a pris le bonus offensif devant Carcassonne.

Colomiers/Carcassonne : 35-15

Colomiers peut nourrir bien des regrets. L’USC devait gagner avec un succès bonifié en espérant que Dax n’en fasse pas de même. Les Haut-Garonnais ont réussi leur objectif en prenant le bonus offensif devant des Carcassonnais qui avaient effectué une large revue d’effectif. Les cinq essais inscrits par les Columérins n’y feront rien. Finaliste de la Coupe d'Europe en 1999 et du Championnat de France en 2000, le club de la banlieue toulousaine retrouve la Fédérale 1 sept ans après sa rétrogradation au premier échelon amateur en 2004.

Pau/Grenoble : 6-22

Attention, Grenoble est en très grande forme. En allant décrocher un succès bonifié à Pau (22-6), les Isérois se sont préparés de manière idéale avant les demi-finales où ils accueilleront Bordeaux-Bègles. Solide devant, bien organisé et sans réellement forcer, le FCG a marqué les esprits face à des Béarnais l’esprit déjà en vacances et qui auront perdu pour la sixième fois au Hameau cette saison.

Mont-de-Marsan/Oyonnax : 48-24

Véritable festival offensif pour Mont-de-Marsan qui finit la saison en trombe. Les Landais ont même infligé une véritable correction à des Oyonnaxiens en totale roue libre. L’ailier fidjien Matanavou, meilleur marqueur d’essais du Pro D2, en a profité pour inscrire un doublé et porter son compteur à 19 unités. Le Stade montois profite de la défaite de l’UBB pour terminer la phase régulière à la quatrième place. Il se rendra à Albi sa demi-finale. L’USO finit à la huitième place au général.

Aix/Albi : 24-25

Jusqu'au bout, les Aixois ont tenu les Albigeois en difficulté. C'est une dernière pénalité de Manca qui a redonné l'avantage à Albi à la 73e minute. Score final : 24-25. Au classement, les Tarnais restent troisièmes. Ils assurent leur demi-finale d'accession en Top 14 à domicile. Ils recevront Mont-de-Marsan qui vient prendre sur le fil la quatrième place. De leur côté, les Aixois, 11e, ont déjà rempli depuis longtemps leur mission: se maintenir en Pro D2.

Auch/Bordeaux : 29-27

Auch n'avait plus rien à espérer de ce championnat. Pourtant, les Auscitains ont joué à fond jusqu'au bout. Dominés par Bordeaux en première mi-temps, ils ont repris l'avantage en toute fin de match par un essai de Butonibualevu à la 77e. Au classement, ils terminent sixièmes et seront une des équipes à surveiller en Pro D2 la saison prochaine. Juste devant, les Bordelais passent de la quatrième à la cinquième place. En demi-finale, ils devront donc se déplacer à Grenoble qui n'a pas fait de détail à Pau (6-22).

Aurillac/Tarbes : 35-21

Dans un match totalement sans enjeu, Aurillac s’est imposé sans soucis, après notamment une première mi-temps bien assurée. Les Cantalous ont profité des deux cartons jaunes adressés aux Tarbais pour creuser un écart définitif à la pause (28-7). Tarbes est quelque peu revenu par la suite avec deux essais. Aurillac gagne trois places et termine au septième rang. Tarbes achève cet exercice à la douzième place, n’ayant remporté aucun de ses sept derniers matchs.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés