Icon Sport

Les succès de Lyon

Les succès de Lyon
Par Rugbyrama

Le 10/10/2010 à 17:43Mis à jour Le 10/10/2010 à 20:52

Un véritable festival du Lou ce dimanche pour la délocalisation du derby de Rhône-Alpes contre Grenoble... Devant plus de 32 000 spectateurs, les Lyonnais se sont largement imposés (39-20) face aux Isérois, ont empoché le point de bonus offensif et restent dans les pas du leader albigeois.

Si certains doutent encore des capacités des Lyonnais à tenir leurs ambitions, à savoir se poser en légitime favori à la montée en Top 14, le match contre Grenoble a pu les rassurer. A tous les niveaux… Sur le plan extra-sportif, en attirant plus de 32 000 spectateurs au stade Gerland, le Lou a réussi son pari de délocalisation dans l’antre des footballeurs lyonnais au-delà même de tous ses espoirs. Et sur le plan sportif ? Les hommes de Raphaël Saint-André ont tout simplement survolé le match. Le tout pour une véritable fête dans la cité rhodanienne. D’entrée, ce sont les Lyonnais qui dominaient dans tous les compartiments. Seul bémol : malgré de nombreuses et énormes occasions d’essai dans la première demi-heure, ils ne parvenaient pas à concrétiser. Un manque de réalisme symbolisé par un essai tout fait de Manta (5e)… mais sauvé par Daunivucu qui tapait dans le ballon se trouvant dans les bras du troisième ligne roumain.

Le break en première période

Alors les Rhodaniens s’en sont remis à leurs maîtres artificiers, Xavier Sadourny et Romain Loursac, pour prendre l’avantage au score. Un drop (7e) du premier et une pénalité (16e) permettait au Lou de mener 6-3, Teague ayant réduit la marque pour les Isérois (13e). Puis paradoxalement, alors que les Grenoblois semblaient revenir dans la rencontre, les joueurs locaux ont fait la différence en seulement cinq minutes. D’abord grâce à une inspiration géniale du demi de mêlée Brice Salobert (32e) qui s’échappait derrière un regroupement sur les 50 mètres avant de poursuivre au pied, de récupérer le ballon et de terminer en solitaire. Et c’est Romain Loursac qui faisait le break (37e). En grande partie grâce au travail de l’ouvreur Xavier Sadourny, véritable chef d’orchestre, qui initiait l’action de son propre camp. Slalom, prise d’intervalle, service à hauteur pour Loursac et après un relais, l’arrière marquait en coin. Le Lou revenait aux vestiaires avace 17 points d’avance (20-3).

Le bonus pour clôturer la fête

En s’appuyant sur une troisième ligne impressionnante, composée de N’Zi, Manta et Abraham et aussi mobile qu’efficace dans les rucks, les Rhodaniens ont encore démontré leur supériorité après la pause… Même si, alors que le deuxième ligne du Lou Hehea pensait avoir offert le bonus offensif à son équipe (42e), lui et ses coéquipiers ont dû s’employer. En effet, Franck Maréchal inscrivait le premier essai grenoblois (55e) et obligeait ses adversaires à puiser dans leurs ressources. Et comme ce dimanche, tout souriait aux Lyonnais, ils y sont évidemment parvenus. Deux autres essais de Sukanaveita (60e) et Montagnat (66e) et le Lou clôturait le festival. L’essai de David (71e) pour le FCG était anecdotique. Grâce à cette victoire (39-20), Lyon conforte encore sa deuxième place au classement (à quatre points d'Albi) et s’avance, plus que jamais, comme le principal concurrent du SCA dans la course à la montée directe. Mais on a l’impression que l’essentiel était ailleurs ce dimanche avec cet énorme succès populaire !

Contenus sponsorisés