Icon Sport

La tête dans les étoiles

Lyon, la tête dans les étoiles
Par Rugbyrama

Le 08/05/2011 à 19:45Mis à jour Le 09/05/2011 à 09:29

Lyon a réussi son pari: en s’imposant ce dimanche lors de la trentième et dernière journée de Pro D2 sur la pelouse de Saint-Etienne (23-14), le Lou est devenu champion de France de Pro D2. La formation rhodanienne décroche par la même occasion son billet pour le Top 14 la saison prochaine.

A l’image de sa fin de saison, Lyon a décroché laborieusement son titre de champion de France de Pro D2. Face à la lanterne rouge Saint-Etienne, le scénario semblait inéluctable. Mais envahi comme face à Oyonnax à la mi-avril d’une certaine peur de gagner, le Lou a tremblé et ses crocs ont paru bien moins acérés qu’au début de la phase retour. Depuis le 29 janvier dernier et un succès sur Mont-de-Marsan (25-19), les Lyonnais ont marqué de leur sceau le championnat avant de patiner lors du sprint final. Résistant au retour de Grenoble, les Rhodaniens ont su s’imposer lors de ce dernier match dans l’antre stéphanois de Geoffroy-Guichard, qui sonnait bien creux pour l’occasion (24-13).

Patet : "Un aboutissement"

Sans briller, Lyon a quand même assuré l’essentiel. En préservant sa première place, la formation lyonnaise a soulevé le bouclier de champion de France mais a surtout décroché sa place parmi l’élite. De quoi rendre heureux son président Yvan Patet: "C'est un soulagement, plein de plaisir. C'est l'aboutissement de neuf à dix ans de travail car Jacques Cadario (ancien président ndlr) avait commencé avant moi et avait mis les bases que l'on a développées. Nous avons structuré. On a apporté ce qu'il fallait pour donner les moyens à ce club d'exister. En ProD2, nous avons joué les premiers rôles ces trois ou quatre dernières années pour se positionner et enfin être champion." "C'est beau. Il y a forcément du soulagement et de la joie. L'an dernier, nous avions des larmes de tristesse d'avoir échoué de justesse en finale", rajoute l’arrière Romain Loursac.

Saint-André: "Se maintenir à tout prix"

Désormais, les Lyonnais vont pouvoir fêter leur titre et rêver d’affrontements futurs face au Stade toulousain et au Racing-Metro. Le Lou n’avait en effet plus figuré dans l’élite du rugby hexagonal depuis la saison 1993-1994. "Il faut à tout prix que la saison prochaine nous parvenions à nous maintenir. Ce sera dur. Nous le savons. Il faut travailler énormément à cette intersaison. Nous savons que la première saison sera certainement la plus difficile et la plus compliquée", déclare le coentraîneur Raphaël Saint-André, très heureux à l’issue de la rencontre. Et si Lyon n’a pas sorti une grande prestation pour son dernier match de la saison, le président Patet ne boude pas son plaisir et préfère même ironiser: "Gardons du jeu pour le Top 14 car nous en aurons besoin".

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0