Other Agency

Tarbes change d'équipe

Tarbes change d'équipe
Par Rugbyrama

Le 17/07/2009 à 09:28Mis à jour

A la reprise lundi, les joueurs tarbais ont eu la surprise de découvrir qu’un seul de leurs trois entraîneurs était présent. Il s'agit de Philippe Bérot. Christian Martinez et Frédéric Bodin ont été priés de partir. Les raisons de leur départ sont floues.

Avec l'interdiction de recrutement qui court jusqu'à l'obtention d'un fond de réserve correspondant à 10% du budget, on se doutait qu'il y aurait moins de joueurs au TPR cette saison. Ce qu'on ne savait pas, c'est que les entraîneurs eux aussi seront moins nombreux. A la reprise lundi, seul Philippe Bérot était présent. Et pour cause : le manager Christian Martinez et l'entraîneur des avants Frédéric Bodin ont été priés de partir.

Les raisons de ce départ sont floues. Interrogé par Midi Olympique, le futur président Jean-Pierre Davant (qui prendra ses fonctions le 24 juillet lors d'une assemblée générale extraordinaire) reconnaît seulement avoir enregistré la démission de Martinez et fait constater par huissier l'absence de Bodin pour la reprise. "Christian Martinez ne réclame rien, c'est une rupture par consentement mutuel", précise-t-il tout de même. Quant à l'intéressé, il dément avoir trouvé ce consentement mutuel. Il affirme être encore en discussions avec le club et se dit seulement "en partance". "Je n'ai pas démissionné, ils veulent que je m'en aille", a-t-il déclaré, mettant l'accent sur des "difficultés de mise en place du projet sportif et d'autres turbulences internes".

Une mésentente ?

Des turbulences internes ? On peut penser aux problèmes financiers connus par le club la saison dernière et qui ont bien failli le mener en Fédérale 1. Mais ils semblent quasiment réglés et il est certain que le TPR jouera en Pro D2 ces prochains mois. Ces turbulences dont parle Martinez correspondent plus sûrement aux problèmes de communication qu'auraient connus les trois entraîneurs. Une rumeur persistante fait état d'une mésentente entre les trois hommes, qui aurait finalement débouché sur cette situation. Le seul rescapé, Philippe Bérot, nie pourtant les faits dans Midi Olympique : "J'étais pour le fait de continuer avec Christian et Frédéric et je le leur ai dit. Mais je ne suis moi-même qu'un salarié et la décision appartient aux dirigeants."

A un peu plus d'un mois de la reprise, la saison a semble-t-il mal commencé pour les Tarbais. Ces conditions ne sont bien sûr pas idéales pour les joueurs. On sait qu'un seul entraîneur sera appelé pour pallier les départs de Martinez et de Bodin mais aucun nom n'a filtré pour l'instant. Le TPR devra aussi constituer son fond de réserve pour bénéficier enfin d'un peu de sérénité. Bref, il reste cinq semaines aux dirigeants pour régler les choses. Le coup d'envoi de la saison sera donné le dernier week-end d'août, avec la réception d'Aix-en-Provence à Maurice-Trélut.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0