Rugbyrama

Montauban en Fédérale

Montauban en Fédérale
Par Rugbyrama

Le 10/06/2010 à 16:02Mis à jour Le 10/06/2010 à 17:44

Le club de Montauban, placé en redressement judiciaire, comparaissait ce jeudi matin devant la le conseil supérieur de la DNACG. Selon nos informations, l'instance a décidé de ne pas engager le MTG XV dans le monde professionnel. La FFR décidera de la division exacte dans laquelle il évoluera.

Info Midi Olympique : Le MTG XV est condamné à disparaître de l'univers du rugby professionnel, renvoyé dans le giron de la FFR qui doit encore décider d'engager le club tarn-et-garonnais dans l'une de ses divisions fédérales. Placé en redressement judiciaire depuis le 26 avril, Montauban n'a pas évité la chute. Après avoir été relégué financièrement de Top 14 en ProD2 avant même la fin du championnat, le MTG n'a pas été en mesure de présenter un budget 2010/2011 assez sérieux pour convaincre le Conseil supérieur de la DNACG d'engager le club en ProD2.

Mardi dernier, le tribunal de commerce de Montauban avait pourtant validé le projet des dirigeants de la SASP, construit autour d'un budget de 5,5 millions d'euros. Ce qui permettait au club d'aller au bout de la période d'observation de six mois, soit jusqu'en octobre, mise en place lors du redressement judiciaire. Si ce délai pouvait être prolongé de six mois supplémentaires, le Conseil supérieur entendait obtenir des garanties sur le long terme afin d'être certain que le club aurait la capacité à tenir ses engagements jusqu'à la fin de saison s'il était maintenu en ProD2. Pour ce faire, le gendarme financier attendait logiquement de nombreux justificatifs quant à la construction du dossier montalbanais, notamment en ce qui concerne le sponsoring. Ceci afin d'éviter de voir le club "fondre les plombs" économiquement en cours de saison et terminer la compétition avec une équipe en moins, ce qui n'est jamais arrivé depuis l'apparition du rugby professionnel.

Le MTG XV peut faire appel... Aix en Pro D2 ?

Jeudi matin, au cours de leur audition, les responsables du MTG XV n'ont pas apporté les explications et les documents espérés par le Conseil supérieur. Selon nos informations, le projet montalbanais suscitait encore trop d'incertitudes pour être validé. Ce n'est pas vraiment une surprise. Ce matin, Daniel Havis, Pdg de la Matmut, nous confirmait les conditions de son engagement : "La Matmut a débloqué les 200 000 euros versés pour la constitution du fonds de réserve. Je suis prêt à ajouter 200 000 euros supplémentaires pour la constitution du prochain budget pour peu que l'on me présente un budget convenable, crédible et sérieux. J'en ai marre que l'on me dise "vas-y, on te rejoint", je veux voir les contrats signés." Havis n'a rien vu, comme la DNACG. "On ne peut pas se contenter de promesses" reconnaissait un proche du dossier.

La décision du Conseil supérieur vient clôturer une saison 2009/2010 catastrophique sur le plan économique pour le MTG. Après une limitation de sa masse salariale l'été dernier, le club tarn-et-garonnais, miné par une gestion calamiteuse autant que par la créance de la tribune Patrick-Bardot, avait accusé un déficit de 1,7 millions d'euros qui lui avait valu d'être rétrogradé de Top 14 en ProD2 (sans oublier un dépassement de masse salariale qui avait été caché aux gendarmes financiers). Pourtant, l'avenir du club montalbanais n'est pas arrêté. La décision de la DNACG est encore susceptible d'appel dans un délai de dix jours. Rien n'a encore été décidé dans le camp montalbanais à ce sujet.

Pour l'heure, le non engagement des Sapiacais en ProD2 devrait profiter à Aix-en-Provence, relégué sportivement en ProD2 au terme de la saison 2009-2010.

Contenus sponsorisés
0
0