Midi Olympique

Dax au forceps

Dax au forceps
Par Rugbyrama

Le 30/08/2009 à 14:11Mis à jour

Dax s'est 'imposé sur sa pelouse face à Agen sur le score de 16 à 13. L'ancien pensionnaire du Top 14 a réussi son retour en Pro D2 grâce notamment à un très bon travail de son paquet d'avants récompensé par un essai de pénalité. Agen, en manque d'efficacité, s'est réveillé trop tardivement.

Pour leur retour en Pro D2, les Dacquois ont réalisé une très belle entrée en matière mais se sont offerts quelques frayeurs. Alors qu'ils menaient 16 à 6 à vingt minutes du terme de la rencontre, ils auraient pu être rejoints au score si François Gelez, à la 76e, avait réussi sa dernière pénalité, à quarante mètres des poteaux landais. L'issue aurait été sévère tellement les hommes de Thomas Lièvremont ont semblé maîtriser les débats. En insistant sur le jeu dans l'axe du terrain, ses troupes ont rapidement pris la mesure de leurs adversaires. Dominateurs au sol, intraitables dans les zones de ruck, plus solides sur les impacts, les Dacquois ont provoqué les fautes adverses. Dans le même temps, l'ouvreur revenant Anthony Lagardère se contentait d'occuper le terrain au pied.

L'ancien joueur de castres permettait à son équipe de rentrer aux vestiaires avec une confortable avance à la pause (9-0). Et la domination des avants dacquois allait se concrétiser après la pause. Alors que le SUA jouait à 14 après le carton jaune de Fonua, les Landais campaient dans les 22 mètres visiteurs. Le pack rouge et blanc mettait son homologue au supplice, les mêlées se succédaient, les fautes agenaises aussi… Jusqu'à ce que l'arbitre accorde un essai de pénalité (50e). Vu la tournure de la rencontre, l'USD se dirigeait alors vers une victoire paisible. En face, les Agenais manquaient de constance et jouaient par intermittence. Comme à leur habitude, les arrières lot-et-garonnais tentaient parfois d'emballer la rencontre, à l'image d'Edmond-Samuel ou d'Huget. Sans grande réussite…

Agen : un réveil trop tardif

Le réveil agenais fut finalement tardif mais a bien failli se révéler payant. Et décisif. En quelques minutes, les hommes de Christian Lanta et Christophe Deylaud ont en partie démontré pourquoi ils étaient les favoris de Pro D2 cette année. D'abord une magnifique action (69e) sur une attaque placée à 50 mètres de l'en-but adverse. Une action avortée dans les 22 mètres dacquois. Mais sur le dégagement landais, Edmond-Samuel mettait le feu dans la défense locale. Et en bout de ligne, Fonua décalait Vaka. L'ailier agenais ramenait les siens à trois points (16-13). La fin de match était entièrement à l'avantage des demi-finalistes malheureux de l'an passé.

La réaction était évidente mais permettait seulement d'accrocher le bonus défensif. De quoi nourrir beaucoup de regrets après les nombreuses imprécisions et maladresses entrevues dans le jeu lot-et-garonnais pendant une heure. Dax, après une campagne de matchs de préparation plutôt moribonde, a résisté et s'est rassuré. En faisant chuter le nouvel ogre du championnat dès la première journée, les Landais ont également envoyé un message aux autres prétendants à la montée. Il faudra bien compter sur eux cette saison, ils sont désormais prêts.

Contenus sponsorisés