Other Agency

Oyonnax tout près du rêve

Oyonnax tout près du rêve
Par Rugbyrama

Le 14/05/2009 à 11:53Mis à jour

Cette semaine, notre site fait le point sur les prétendants aux phases finales. Après La Rochelle et Albi, zoom sur Oyonnax. Invité surprise de la course aux demi-finales, le club de l'Ain est un outsider sérieux qui compte bien jouer sa chance à fond.

. La forme actuelle.-

Avec seulement une défaite lors des cinq derniers matchs, les Oyonnaxiens affichent une très bonne forme en cette fin de championnat. Ils ont su rattraper leur revers à Tarbes (15-24) par une belle victoire ramenée de Grenoble (18-10) lors de la dernière journée. L'Uso est en confiance au moment de jouer sa place en demi-finale mais, en sa qualité d'outsider, ne veut pas se mettre de pression inutile sur le dos : "Il n'y a pas de pression particulière sur cette fin de saison, explique le capitaine Frédéric Charrier sur le site internet du club. Certes, nous nous devons de gagner contre Narbonne, comme ce fut le cas à Grenoble, mais c'est la détermination de réussir qui guide notre groupe, pas la pression du résultat." Les joueurs de l'Ain sont sereins à l'aube de leur dernier match de la saison au Parc des Sports et de l'Amitié dimanche.

. Les points forts.-

Comme pour les autres équipes, le directeur du rugby agenais Henry Broncan a accepté de nous donner son sentiment sur Oyonnax. Et il ne tarit pas d'éloges : "L'Uso est une équipe très bien organisée en touche et en mêlée, sa conquête est très bonne, mais elle possède en plus un joueur exceptionnel : son arrière Silvère Tian. Il faut le surveiller comme le lait sur le feu !" En effet, les joueurs de l'Ain allient un pack de fer et des arrières de feu pour opposer un jeu très complet à leurs adversaires. Autre atout en leur faveur : leur état d'esprit. Leurs adversaires n'ont pas manqué de le noter à l'image du talonneur du Racing Olivier Diomandé : "J'ai été surpris par Oyonnax. C'est une équipe solide devant, joueuse et pleine de solidarité. On voit que son groupe vit bien et si elle a l'opportunité de recevoir en demie ou d'échapper à un déplacement à Agen, elle peut créer la surprise."

. Les points faibles.-

Comme chaque année, ce sont les matchs à l'extérieur qui posent problème dans l'Ain. Pour l'entraîneur Christophe Urios, il s'agit même d'un « problème culturel » pour le club. Invaincus à Charles-Mathon (un nul contre Albi, 16-16), les Oyonnaxiens n'ont remporté que trois matchs à l'extérieur cette saison. C'était chez les deux relégués, Béziers et Bourg-en-Bresse, et lors de la dernière journée chez des Grenoblois qui n'ont plus rien à jouer en cette fin de championnat. Bref, pas de match référence auquel se raccrocher. Il faudra pourtant faire un nouveau coup à Narbonne ce week-end pour espérer participer aux demi-finales.

. Les chances d'être demi-finaliste.-

Oyonnax est actuellement le dernier qualifié potentiel pour les demi-finales. Cinquième avec 81 points, il ne compte toutefois qu'un point d'avance sur son premier poursuivant, Lyon. Une victoire dans l'Aude pourrait ne pas être indispensable en cas de défaite du Lou à Auch mais elle semble particulièrement indiquée aux hommes de Christophe Urios s'ils veulent rester maîtres de leur destin. Elle pourrait même leur ouvrir les portes d'une demie à domicile, ce qui serait très intéressant connaissant leurs difficultés à l'extérieur. "Ce n'est pas un objectif affiché, assure Urios. Tant mieux si nous y arrivons mais nous voulons avant tout entrer en play-off. Ce serait cruel de se faire sortir maintenant". L'Uso n'est en effet pas sorti du quatuor des demi-finalistes depuis plus de quatre mois et veut tout sauf "prendre la place du con."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés