From Official Website

Mont-de-Marsan y est !

Mont-de-Marsan y est !
Par Rugbyrama

Le 15/06/2008 à 11:15Mis à jour

Mont-de-Marsan s'est qualifié pour la finale de Pro D2 en battant difficilement Lyon (12-6), dimanche. Seuls les buteurs se sont illustrés lors de cette première demi-finale très fermée. Les Landais joueront pour la montée le Racing-Métro samedi prochain

Les matchs de phases finales sont toujours les plus importants mais rarement les plus beaux. Cette demi-finale entre Mont-de-Marsan et Lyon n'a pas dérogé à la règle. Entre des Landais crispés et des Lyonnais joueurs mais incapables de trouver la faille dans la défense adverse, le spectacle n'était pas au rendez-vous à Guy-Boniface. Mais qu'importe pour les Montois. Eux retiendront que seule la victoire est belle et qu'ils ont leur billet pour la finale samedi prochain à Limoges.

Mont-de-Marsan devra pourtant trouver des solutions d'ici là. Concernant sa mêlée et sa fraîcheur physique d'abord, au niveau de sa charnière ensuite. Dutilh trop lent, Arrayet dans un mauvais jour et le jeu montois n'avait plus cette fluidité qui le caractérisait depuis le début de la saison. Ajouté à la nervosité de toute l'équipe, cela donnait une formation landaise fébrile, en manque de réalisme et incapable de trouver des solutions face à la très bonne défense adverse (la première du championnat). La domination des Jaune et Noir lors du premier quart d'heure était ainsi mal récompensée, Arrayet manquant une pénalité et un drop (6e et 11e) tandis que les Lyonnais se payaient le luxe d'ouvrir le score par Fourie à la 16e.

Mont-de-Marsan s'énervait (carton jaune pour Giraud à la 19e) et le LOU sortait du bois, par quelques percées bien senties de Sadourny ou grâce au gros travail de sa première ligne en mêlée (peu récompensé par l'arbitrage de M. Matheu…). Mais les Lyonnais se précipitaient eux aussi face à une défense montoise efficace et ce sont les locaux qui se montraient les plus dangereux après la demi-heure de jeu. Sur un temps fort dans les cinq mètres adverses, Cazeaux "mangeait" toutefois un trois contre un d'école. Les Landais s'en allaient aux vestiaires avec un petit avantage de trois points (9-6).

Coaching payant à Mont-de-Marsan

Le parti pris de taper par-dessus la défense lyonnaise n'était visiblement pas la réponse adéquate et c'est sur le pied d'Arrayet que Mont-de-Marsan se reposait en deuxième mi-temps. Malgré son manque de réussite (3/7), l'ouvreur ajoutait trois points sur drop (52e). 12-6, Guy-Boniface respirait un peu mais Lyon restait dangereux, à l'image de cette percée de Gautherie à la 54e. Le LOU manquait toutefois de lucidité dans la construction de son jeu pour faire la différence. Il reposait lui aussi sur son buteur pour scorer mais Fourie n'était pas en grande réussite lui non plus (deux pénalités, un drop ratés).

Mont-de-Marsan serrait les dents, bien aidé par le coaching pertinent de son staff, et tenait bon. Lors des dix dernières minutes, Lyon dominait moins en mêlée mais se montrait toujours aussi audacieux. Les Landais tremblaient jusqu'au bout… pour exulter au coup de sifflet final. Le LOU, abattu, savait qu'il n'était pas passé loin. Une demie, ça se joue souvent à pas grand-chose.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés